Stan Wawrinka peaufine sa préparation sur terre battue

 - Romain Vinot

Le champion de Roland-Garros 2015 a repris la compétition cette semaine au Challenger de Prague.

Stan Wawrinka entraînement Roland-Garros 2019 ©Cédric Lecocq / FFT

Plus de cinq mois après l’arrêt des compétitions en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, Stan Wawrinka – vainqueur de trois tournois du Grand Chelem dont Roland-Garros en 2015 – a choisi Prague pour effectuer son retour à la compétition. Cela faisait 10 ans que le Suisse ne s’était pas aligné sur un Challenger !

Objectif Roland-Garros

S’il est en République Tchèque, c’est notamment parce qu’il a décidé de faire l’impasse sur la tournée américaine pour se concentrer sur la terre battue, avec Roland-Garros en ligne de mire fin septembre. « Je suis à un âge et à un moment de ma carrière où je ne peux pas tout jouer après tant de mois d'absence. Je préfère rester ici et me préparer pour la saison de terre battue » a-t-il précisé au moment de l’annonce de son forfait à l’US Open. 

A 35 ans et malgré un contexte particulier, Stan the Man s’est offert une grosse préparation physique durant le confinement. Si les fans ont particulièrement apprécié les fameux StanPairo organisés hebdomadairement avec Benoit Paire, il n’a pas pour autant relâché ses efforts.

Lorsqu’il en a reçu l’autorisation, le natif de Lausanne est retourné sur les terrains pour retrouver des sensations, notamment sur ocre. Mais s’il a pu rapidement monter en puissance à l’entraînement et lancer des défis à ses amis, il lui manquait quelque chose : « La compétition, la pression et cette atmosphère, voilà ce qui me manquait dans le tennis ! ».

Voir cette publication sur Instagram

💥💥💥#hardwork #trusttheprocess

Une publication partagée par Stanislas Wawrinka (@stanwawrinka85) le

Prague, une rampe de lancement ?

S’il semble prendre beaucoup de plaisir depuis le début de la semaine, ce fameux retour à la compétition ne se passe pas sans accrocs pour le Suisse, même s’il est en finale. Tête de série n°1 du tournoi, il s’est fait quelque peu bousculer par ses quatre premiers adversaires (Safiullin, Otte, Nagal et Vrbensky) au point de lâcher un set à chaque rencontre.

Mais Stan s’attendait à ce que ce soit difficile. « Je suis ici pour retrouver mes repères, voir où j’en suis. Il y a encore beaucoup de travail mais le plus important est d’avoir gagné. Je suis encore loin du niveau que je veux atteindre et c’est justement pour cela que je suis ici je veux jouer le plus de matchs possible et travailler dur en coulisses. C’est un processus à long terme, encore plus après autant de mois sans compétition » a-t-il commenté au sortir de son premier tour.

Alors que le Masters 1000 de Madrid a officiellement été annulé, Wawrinka pourrait bien disputer d’autres tournois challengers avant de se rendre à Rome puis à Roland-Garros.