Rafa en forme et en public !

 - Amandine Reymond

Tout juste arrivé de Majorque, Rafael Nadal s'est entraîné en fin de journée sur le court Philippe-Chatrier.

Rafael Nadal, Roland Garros 2022, practice© Corinne Dubreuil/FFT

Treize fois vainqueur à Roland-Garros, Rafael Nadal a presque tout vécu à Paris mais ce mercredi 18 mai a eu quelque chose d’inédit pour lui. 

Pour la première fois de sa carrière, l’Espagnol a frappé ses premières balles de l’année sur le court Philippe-Chatrier devant des gradins bien garnis. Près de 4000 spectateurs s’étaient ainsi pressés pour être sûrs de trouver un siège dans les deux tribunes ouvertes au public pour l’occasion. Les billets valables pour les qualifications permettent en effet d’assister aux entraînements des joueurs du tableau principal sur le Suzanne-Lenglen et, ce mercredi, sur le Philippe-Chatrier aussi.

Ovationné lors de son entrée, peu après 18h, sur le court où il a soulevé à 13 reprises la Coupe des Mousquetaires, l’Espagnol a succédé au finaliste sortant, Stefanos Tsitsipas.

Avec son partenaire d’entraînement du jour, Jaume Munar – pensionnaire de la Rafa Nadal Academy et Majorquin comme lui –, il a d’abord pris ses repères sur un Central qui a terminé sa métamorphose cette année.

Un entraînement rassurant

Rafael Nadal, qui n’avait pas pu défendre ses chances comme il l’aurait voulu lors de sa défaite contre Denis Shapovalov en huitièmes de finale à Rome la semaine dernière en raison du réveil de sa blessure au pied gauche, a pris son temps avant de multiplier les déplacements. Ses lourdes frappes de coup droit étaient elles bien au rendez-vous dès les premières minutes.

Après près de 50 minutes d'échauffement et de gammes, les deux joueurs ont haussé le curseur dans un petit match d'entraînement ponctué de quelques jolis points. Un spectacle apprécié du public, qui a multiplié les déclarations d'amour au champion espagnol. "We love you Rafa", "Rafa je t’aime", a-t-on pu entendre plusieurs fois descendre des tribunes. "Merci beaucoup", lui a répondu Rafa Nadal dans un sourire entre deux points, avant de lui envoyer quelques balles après deux heures d'un premier entraînement rassurant pour le champion espagnol, qui n'a montré aucun signe de douleur durant l'intégralité de la séance.