L’un des épisodes de la modernisation du stade les plus palpitants se joue actuellement.

Work in progress for the new Court Philippe-Chatrier©Christophe Guibbaud/FFT

Cinq grandes grues s’activent depuis la fin de l’édition 2018 du tournoi. Au-dessus du Court Philippe-Chatrier et dans ses quatre angles. Bienvenue au cœur du chantier du Nouveau Roland-Garros !

C’est là que se joue en ce moment un ballet continu, de jour comme de nuit, qui donnera vie d’ici quelques mois à un stade flambant neuf.

Les charpentes métalliques prennent forme, celles des futures cabines radio et télé sont déjà bien visibles, et le Chatrier nouvelle version prend peu à peu vie.

“Plusieurs tâches sont menées de front, explique Gilles Jourdan, directeur du projet de la modernisation du stade Roland- Garros. Tandis qu’on pose par endroits les poutres crémaillères et les poteaux métalliques, ailleurs on a fixé des tirants pour maintenir les fondations, avant de couler la dalle qui recouvrira les sous-sols.“

The brand new Court Simonne-Mathieu ©Christophe Guibbaud/FFT
Le court Simonne-Mathieu illumine le Jardin des Serres

 

De 31 m de hauteur à 8 m de profondeur : les altitudes et profondeurs ont de quoi faire tourner la tête. Elles montrent bien l’ampleur et le caractère crucial de cette étape des travaux sur le triangle historique de Roland-Garros.

Dans le même temps, à quelques encablures de là, le Fonds des Princes est lui aussi en ébullition : les opérations de fondation et de terrassement préalables à la construction de six nouveaux courts battent leur plein.

Enfin, dans le Jardin des Serres, le nouveau court Simonne-Mathieu est, lui, achevé. Ses quatre serres ont accueilli leurs premières plantes et la surface de jeu va être réalisée afin que les premiers matches puissent s’y disputer dès RG19.