- Myrtille Rambion

Le célèbre peintre espagnol avait réalisé l’affiche de Roland-Garros 1981.

©Eduardo Arroyo/Galerie Lelong-FFT

Eduardo Arroyo est décédé, ce dimanche 14 octobre, à l’âge de 81 ans. Le peintre espagnol né à Madrid en 1937, figure essentielle du mouvement figuratif, avait réalisé l’affiche de Roland-Garros 1981.

Un visuel qui a fait date : l’on y voit un champion directement inspiré de Björn Borg, de dos, son célèbre bandeau et sa chevelure blonde reconnaissables entre tous.

Exilé à Paris à la fin des années 1950 pour fuir le franquisme, Eduardo Arroyo a d’abord songé à devenir journaliste, puis écrivain mais très vite, le besoin de peindre a été plus fort que tout. Ses débuts ont été très influencés par Modigliani, mais toute sa vie, son art aura été extrêmement engagé et imprégné de son rapport d’amour-haine à son pays d’origine.

Projet d'affiche de Roland-Garros © Eduardo Arroyo/Galerie Lelong-FFT

Il a souvent peint les sujets d’ordre politique, parfois empreints de dérision. Ses toiles caractérisées par des aplats de couleurs vives sont très marquées d’une réflexion sur la représentation de l’image. “Je n’ai jamais cru au message, disait-il, plutôt à l’exemplarité de l’œuvre et du peintre.“

En 1982, Eduardo Arroyo a également réalisé l’affiche de la finale de Coupe Davis France-États-Unis, en représentant le fameux Saladier d’argent.