2000

Faits marquants

Après dix mois de travaux, le stade Roland-Garros dispose d’un nouvel écrin avec un court Central reconstruit à 50%. Celui-ci est officiellement inauguré la veille du tournoi, le dimanche 28 mai, par Jacques Chirac, président de la République de l’époque. Cette 70e édition des Internationaux de France est le théâtre d’un exploit retentissant pour le tennis français avec la victoire de Mary Pierce. Trente-trois ans après Françoise Dürr, elle remporte - comme son aînée - le simple mais également le double dames, associée à la numéro 1 mondiale, Martina Hingis. 

Dans le sillage de Mary Pierce, les Français brillent de mille feux. Ils s’adjugent notamment le simple juniors garçons grâce à Paul-Henri Mathieu et le simple juniors filles avec Virginie Razzano. 

Totalement inconnu lors de son premier sacre parisien, en 1997, le Brésilien Gustavo Kuerten fait cette fois honneur à son statut de favori. Il remporte le simple messieurs face au Suédois Magnus Norman, à l’issue d’un final haletant. Il conclut la partie sur sa... onzième balle de match! 

Par ailleurs, il aura fallu attendre l’ultime tournoi du siècle pour que celui-ci connaisse sa première journée... sans tennis! De mémoire d’organisateurs, le mardi 30 mai 2000 est en effet la première journée de toute l’histoire de l’épreuve annulée en raison de la pluie. 

Quelques jours après les derniers échanges de cette édition 2000, Philippe Chatrier, président de la FFT de 1973 à 1993, s’éteint le 22 juin 2000 à l’âge de soixante-douze ans, des suites d’une longue maladie.

L'édition en images