1972

Faits marquants

À trente-quatre ans et dix mois, l’Espagnol Andres Gimeno est le plus vieux gagnant du tournoi. Il remporte le titre du simple messieurs dix-sept ans après celui du simple juniors, en dominant, en finale, le Français Patrick Proisy. 

De son côté, l’Américaine Billie Jean-King s’impose pour la première et unique fois à Roland-Garros en dominant la tenante du titre, Evonne Goolagong. Cette victoire lui permettra de compter les quatre tournois du Grand Chelem à son palmarès.

Pour attirer les meilleurs joueurs, la Fédération Française de Lawn Tennis décide de réduire les tableaux messieurs et dames de moitié. Le simple messieurs passe de 128 joueurs à 64, tandis que celui des dames passe de 64 à 32. Mais comme cette expérience ne s’avère pas concluante, dès l’année suivante, les Internationaux de France reviennent aux anciens formats. 

Par ailleurs, pour renflouer ses caisses, le tournoi est parrainé par une société de produits de beauté «Vanaos». Du coup, le tournoi se nomme cette année-là «Internationaux Vanaos Open de France». La FFLT signe un contrat prévoyant la retransmission du tournoi en diffusant quelques matchs en direct.