De 1955 à 1959

Faits marquants

1955

La Britannique Angela Mortimer brise l’hégémonie américaine en dominant au terme d’un match marathon Dorothy Knode, une… Américaine ! 

Tony Trabert, tenant du titre, conserve son bien face au Suédois Sven Davidson. 

1956

L’Américaine Althea Gibson est la première joueuse de couleur à triompher dans un tournoi du Grand Chelem. Elle domine en finale la tenante du titre Angela Mortimer. 

Chez les messieurs, c’est l’Australien Lewis Hoad qui a l’honneur de soulever la Coupe Pierre-Gillou. 

1957

Après deux échecs successifs en finale en 1955 et 1956, Sven Davidson remporte enfin le simple messieurs. Il en profite pour devenir le premier Suédois à s’imposer sur la terre battue parisienne. 

Deux ans après le succès d’Angela Mortimer, une autre Britannique va être sacrée à la Porte d’Auteuil : Shirley Bloomer. 

1958

La Hongroise Zsuzsi Kormoczy est, à trente-trois ans, la championne la plus âgée à s’imposer à Paris. Elle domine la tenante du titre, Shirley Bloomer, en trois sets. 

Après Ken Rosewall en 1953 et Lewis Hoad en 1956, Mervyn Rose devient le troisième Australien à triompher à Paris. 

1959

L’Italien Nicola Pietrangeli, qui propose un tennis d’une rare élégance, parvient à remporter pour la première fois de sa carrière les Internationaux de France. 

Une nouvelle Britannique s’adjuge le simple dames, il s’agit de Christine Truman.