De 1950 à 1954

Faits marquants

1950

Finaliste malheureux en 1949, Budge Patty ne laisse pas passer l’occasion de soulever le trophée. En finale face au Tchèque Jaroslav Drobny, l’Américain parvient à s’imposer en cinq sets. Patty triomphe du Tchèque pour la première fois depuis 1947. 

Les Etats-Unis réalisent une nouvelle fois le double-simple messieurs / simple dames puisque c’est l’Américaine Doris Hart qui triomphe chez les dames. 

1951

Le Tchèque Jaroslav Drobny aura dû attendre sa quatrième finale pour remporter le titre. Vainqueurs du double messieurs, les Australiens Frank Sedgman et Ken McGregor sont en route vers le premier Grand Chelem de la spécialité. 

Côté féminin, Shirley Fry domine en finale sa compatriote Doris Hart en trois sets. 

1952

Le simple messieurs est remporté pour la deuxième année consécutive par Jaroslav Drobny. Il bat en finale le numéro un mondial, l’Australien Franck Sedgman. 

Deux ans après son premier titre à la Porte d’Auteuil, Doris Hart enrichit à nouveau son palmarès aux dépens de sa compatriote Shirley Fry. 

1953

La jeunesse est à l’honneur en 1953. En effet, à dix-huit ans et sept mois, l’Australien Ken Rosewall devient le plus jeune gagnant des Internationaux. 

L’Américaine Maureen Connolly, à dix-huit ans et huit mois, est également la plus jeune gagnante. Elle est sur la voie du premier Grand Chelem féminin. 

Création de la catégorie juniors jeunes filles dont la Française Christine Brunon est la lauréate. 

1954

Chez les dames, Maureen Connolly rafle le titre pour la deuxième année d’affilée en dominant la Française Ginette Bucaille. 

Tony Trabert, quant à lui, s’impose sans trembler face à Arthur Larsen en finale.