En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

US Open 2017 - Petra Kvitova : chaque jour, un nouveau jour

Par Myrtille Rambion   le   vendredi 01 septembre 2017
A | A | A

Revenue à la compétition à Roland-Garros, après avoir subi en décembre dernier une grave agression ayant entraîné une opération de sa main gauche, Petra Kvitova impressionne à New York. Où elle dit son bonheur d’être revenue "à la normale".

"Parfois ça va, parfois cela me fait un peu plus mal, mais dans l’ensemble, je me sens bien." À Flushing Meadows comme ailleurs, Petra Kvitova reste positive. D’abord parce que c’est dans sa nature, mais aussi parce que la Tchèque s’est fait une raison : il y aura malheureusement toujours un "avant" et un "après" l’agression au couteau qu’elle a subie, chez elle, en décembre dernier. Une attaque si violente qu’elle a nécessité une intervention de près de quatre heures sur les tendons de sa main gauche. Celle avec laquelle elle joue. Et qui, désormais marquée par les cicatrices, continue à la faire souffrir. Plus ou moins selon les jours. Plus ou moins selon la force avec laquelle elle serre le manche de sa raquette. Jamais plus autant qu’elle en avait l’habitude quoi qu’il en soit. D’ailleurs, Petra Kvitova ne sent toujours pas deux de ses doigts.

"Mais les choses redeviennent plus normales", s’est réjouie depuis New York la 14e joueuse mondiale après avoir signé des victoires probantes lors de ses deux premiers tours : 7/5 7/5 contre Jelena Jankovic, 6/1 6/2 contre Alizé Cornet. Le retour à la normale, c’est ce que la double championne en Grand chelem (Wimbledon 2011 et 2014) désirait le plus pendant les cinq moins passés loin du circuit, focalisée sur sa rééducation. "Voir les autres joueuses, les entraîneurs, me retrouver sur un court de tennis, m’entraîner avec d’autres filles, tout cela me semble plus "normal" qu’avant, c’est certain. Je dois reconnaître que les échauffements et les matchs me semblent d’ores et déjà quelque chose de "normal". Mais en même temps, cela reste très spécial et je suis très reconnaissante de pouvoir de nouveau vivre tout cela."

L'émouvant retour gagnant de Kvitova

'C'est beau de la voir comme ça, aussi heureuse et souriante après un tel traumatisme"

Et pour cause : la gauchère de 27 ans a cru ne plus jamais pouvoir rejouer. "Personne n’avait imaginé qu’elle revienne si vite au tennis, a confirmé Caroline Garcia, son adversaire au troisième tour mais aussi l’une de ses bonnes copines sur le circuit. Même elle. J’ai l’impression qu’elle prend encore plus de plaisir à être là et que ses victoires représentent encore plus pour elle. C’est beau de la voir comme ça, aussi heureuse et souriante après un tel traumatisme."

Avis partagé par une autre Française, qui s’est elle aussi trouvée sur la route de l’ancienne n°2 mondiale à New York : Alizé Cornet. Comme beaucoup dans les vestiaires, la Niçoise est d’ailleurs tout aussi admirative de la femme que de la joueuse. "C'est une fille qui est pratiquement imbattable quand elle est à son meilleur niveau, a-t-elle souligné. Mais comme elle n'a pas joué depuis un moment, ça lui arrive aussi de passer au travers, même si c'est rare. Quand on vit ce qu'elle a vécu, ça doit vraiment aider à relativiser le quotidien et les résultats de tennis." "Chaque jour est différent, confirme Petra Kvitova. Chaque jour me donne l’impression d’être un nouveau jour."

Kvitova : ''Six mois ou deux mois, peu importe !''
Comments
Article suivant: US Open 2017 - Federer a "engrangé beaucoup d'infos pour la suite"
Articles Similaires