En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Wimbledon 2017 - Querrey remet ça face au tenant

Par Guillaume Willecoq   le   mercredi 12 juillet 2017
A | A | A

Pour la deuxième année de suite, Sam Querrey a mis un terme au parcours du tenant du titre de Wimbledon. Après Novak Djokovic au troisième tour en 2016, l’Américain a cette fois fait tomber un Andy Murray visiblement rattrapé par ses problèmes de hanche, en cinq manches mais les deux dernières à sens unique (3/6 6/4 6/7 6/1 6/1). Il s’offre ainsi la première demi-finale de sa carrière en Grand chelem, à disputer face à Marin Cilic, qui a de son côté mis un terme au parcours du tombeur de Rafael Nadal, Gilles Muller.

Et de deux ! Comme l'an passé, c'est l'Américain Sam Querrey qui se sera chargé d'éliminer le tenant du titre de Wimbledon et n°1 mondial, soit Novak Djokovic en 2016 - qui sortait alors d'un enchaînement de titres dans les quatre tournois majeurs en succession - et donc Andy Murray en 2017. Contrairement à "Djoko" il y a douze mois, Murray n'arrivait pas bardé de certitudes à Londres, en raison d'une blessure à la hanche contractée juste avant le tournoi. Mais bon an, mal an, le tenant du titre avait tracé son chemin jusqu'aux quarts en ne lâchant qu'un seul set (contre Fabio Fognini au troisième tour).

Murray, Djokovic, Nadal voire Federer : un "Big 4" pour une place de n°1 mondial

L'obstacle Sam Querrey, en revanche, aura été de trop, Andy Murray tenant le choc le temps des trois premiers sets avant de plier. Que se serait-il passé s'il avait gardé son break d'avance au second au lieu de concéder trois jeux d'affilée, passant de 4-3 service à suivre en sa faveur, à 6/4 pour Querrey ? Aurait-il été en mesure de conclure ? On ne le saura jamais. Mais le troisième acte, chapardé contre le cours du jeu au tie-break pour passer en tête deux manches à une, avait déjà des allures de victoire à la Pyrrhus pour un Murray régulièrement plié de douleur entre les points et qui n'a plus marqué ensuite que deux jeux lors des deux derniers sets, s'inclinant 3/6 6/4 6/7 6/1 6/1. Le dernier joueur ayant ainsi battu deux années de suite le tenant dans un même Grand chelem n'était autre que Robin Soderling, à Roland-Garros (Rafael Nadal en 2009, Roger Federer en 2010).

A 29 ans, c'est la première demi-finale en Grand chelem de Sam Querrey, un an après avoir atteint son premier quart sur ce même Centre court de Wimbledon. Il est le premier Américain demi-finaliste en Majeur depuis la défaite homérique d'Andy Roddick en finale de ce même tournoi en 2009, 16/14 au cinquième set face à Roger Federer. Pour cette grande première, il affrontera le Croate Marin Cilic, vainqueur dans le même temps, et en cinq sets également, du Luxembourgeois Gilles Muller (3/6 7/6 7/5 5/7 6/1). Quant à Andy Murray, sa première place mondiale se fait de plus en plus fragile, sous la menace immédiate de Rafael Nadal ou, à moyen terme, de Novak Djokovic... voire Roger Federer. Car si tout le - décidément increvable - "Big 4" est concerné par la quête du trône, "Rodgeur", lui, reste le dernier du quatuor en lice pour le titre à Wimbledon.

Comments
Article suivant: Wimbledon 2017 - En battant Halep, Konta propulse Pliskova n°1 mondiale
Articles Similaires