En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Rafael Nadal : "10 fois que j'ai droit à la magie de Roland-Garros"

Par Véronique Bury   le   dimanche 11 juin 2017
A | A | A

Après s'être fait désirer durant plus d'une demi-heure, l'Espagnol Rafael Nadal a été très applaudi par les nombreux journalistes et photographes qui l'attendaient en salle de presse. Visiblement fatigué, il s'est prêté au jeu des questions - réponses avec plaisir, son trophée posé juste à ses côtés. Pour la 10e fois, ici, à Roland-Garros.

Vous venez de remporter votre dixième titre, ici à Roland-Garros. Et pourtant, on a l'impression que c'est votre première victoire à chaque fois...
Cela fait dix fois. Dix fois que j'ai droit à la magie de Roland-Garros. Je suis très heureux. Aujourd'hui, c'était un jour très important pour moi. J'ai vécu des moments difficiles, je suis passé par des blessures. Cela fait du bien de remporter à nouveau ce trophée. Je suis heureux parce que j'ai beaucoup travaillé pour en arriver là.

Vous n'avez passé que deux heures sur le court. Pouvez-vous nous dire s'il y a une différence entre le Rafael Nadal d'aujourd'hui et celui d'hier ? Pensez-vous que votre jeu a évolué ? Pensez-vous être plus agressif aujourd'hui ?
Je pense que mon jeu a peut-être un peu évolué au fil des années, mais en même temps, à l'Open d'Australie, il y a quelques mois, j'ai joué un match en cinq heures ! Ça, c'est la réalité également. C'est vrai que pendant Roland-Garros, j'ai bien joué depuis le début. Pour moi, ça a été un Roland-Garros que je qualifierais de parfait. Ce n'est pas que mon jeu soit plus agressif ou moins, c'est tout simplement que je joue bien. Lorsqu'on joue bien, effectivement, on peut jouer de manière plus agressive. J'ai gagné en deux heures parce que je n'ai pas perdu un set pendant l'ensemble du tournoi d'ailleurs. Et c'est ce qui explique que j'ai fait des matches relativement courts en durée. Voilà tout simplement parce que j'ai bien joué. 

"A 5-1 au troisième set, je me disais que j'allais probablement gagner"

A quel moment avez-vous eu le sentiment que vous alliez remporter cette rencontre face à Stan Wawrinka ?
A 4-1 au troisième set, je savais que j'étais proche de la victoire. A 5-1, je me disais que j'allais probablement remporter ce match. Mais avant ça, je suis resté concentré sur chaque point, sans réfléchir, sans penser à un éventuel titre. Je pensais juste au point suivant à jouer. Je savais que Stan était un adversaire très dangereux. Il fallait que je reste solide mentalement, concentré sur mon jeu pour ne surtout pas lui donner la possibilité de pouvoir revenir dans le match. 

Pensez-vous avoir joué votre meilleur tennis cette semaine à Roland-Garros ?
Je ne sais pas. Je ne peux pas vous dire oui, je ne peux pas vous dire non. En revanche, je peux vous dire que les deux semaines passées ici m'ont permis de jouer un niveau de tennis très élevé. En 2008, je n'ai pas perdu de set non plus, et je pense que cela montre qu'à l'époque, je jouais bien également. J'ai l'impression en tous cas d'avoir bien joué depuis le début de la saison, mais en même temps, j'ai eu de très bonnes années pendant ma carrière. Cette année a été particulièrement bonne effectivement, mais je n'aime pas trop comparer. Mon jeu est bon en ce moment, je suis heureux, je profite de chaque semaine. Et je vais continuer à travailler dur pour profiter pleinement de cela.

Nadal - Wawrinka Final: Les temps forts
Comments
Article suivant: Carlos, Francisco, Miguel Angel : la parole au clan Nadal
Articles Similaires