En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Premier titre pour Dabrowski et Bopanna

Par Véronique Bury   le   jeudi 08 juin 2017
A | A | A

C'est une association qui marche ! La Canadienne Gabriela Dabrowski et l'Indien Rohan Bopanna, têtes de série n°7, ont remporté la finale du double mixte de Roland-Garros en venant à bout de la paire germano-colombienne composée d'Anna-Lena Groenefeld et Robert Farah sur le score de 2/6 6/2 12/10... après avoir sauvé deux balles de match. C'est leur premier titre en Grand chelem, confirmant la montée en puissance entrevue avec leur deux quarts de finale de rang à l'US Open 2016 et l'Open d'Australie 2017.

C'est ce que l'on appelle une belle revanche ! Après avoir été écarté coup sur coup en quarts de finale à l'US Open en 2016, puis à l'Open d'Australie, par les paires Groenefeld-Farah et Mirza-Dodig, le tandem composé de la Canadienne Gabriela Dabrowski et de l'Indien Rohan Bopanna a enfin réussi à sortir le grand jeu, cette semaine à Roland-Garros, pour évincer ses anciens adversaires. En quarts de finale, d'abord, où il a éliminé la paire tête de série n°2 et finaliste l'an passé, Mirza-Dodig, en deux sets 6/2 6/4, puis en finale en venant à bout de la paire germano-colombienne Groenefeld-Farah 2/6 6/2 11/10 après avoir sauvé deux balles de match.

Et pourtant, la rencontre était sacrement mal embarquée après un premier set lâché 6/2 en moins d'une demi-heure, suite à deux break perdus sur point décisif et deux jeux blancs remportés (pour mener 3-1 puis 6/2) par l'Allemande Anna-Lena Groenfeld, ancienne n°16 mondiale en simple (2006). Plus incisifs à l'entame de la deuxième manche, les tombeurs de la paire franco-tchèque, tête de série n°3, Roger-Vasselin-Hlavackova, en demi-finales, se sont enfin relancés. Après avoir perdu le premier break, ils ont réussi à débreaker dans la foulée pour recoller au score à 2-2, claquer cinq jeux de rangs et ainsi remporter la deuxième manche 6/2 sur un superbe retour gagnant de Gabriela Dabrowski.

Un super tie-break à suspense

Après deux manches dominées nettement par l'une ou l'autre des deux paires, le super tie-break s'est au contraire joué au bout du suspense. Après avoir remporté les trois premiers points, dont le plus long échange de la partie (16 coups) dans la foulée de leur deuxième set victorieux, Dabrowski-Bopanna ont calé un moment. Leurs adversaires en ont profité pour remonter à 3-3 avant de prendre l'avantage 8-6 et s'offrir leurs deux premières balles de match à 9-7... Deux balles de match, deux balles de titre, que Bopanna et Dabrowski ont sauvées avant de s'offrir leur première balle de match à 10-9. Ratée. Pour un temps. C'est finalement l'Allemande Anne-Lena Groenefeld, pourtant jusqu'ici solide au service, qui a lâché le point de la rencontre sur une double faute.

Gabriela Dabrowski et Rohan Bopanna pouvaient exulter. Ils venaient enfin de remporter leur premier double mixte en Grand chelem et même leur premier titre majeur tout court. "C'est quelque chose de très spécial de remporter un Grand chelem, notamment pour l'Inde. Le double mixte, Mahesh Bhupathi l'a remporté il y a 20 ans (et aussi en 2012 avec Sania Mirza). Je suis donc très heureux de remporter ce Grand chelem, de faire partie des sportifs qui l’ont remporté. Cela a toujours été un objectif personnel de remporter un Grand chelem. Je suis heureux, aux anges", lâchait après coup Rohan Bopanna. C'est également un aboutissement particulièrement savoureux pour la Canadienne (20e mondiale en double), qui hésitait encore il y a un an à choisir entre une carrière en simple ou en double. "C'est un trophée auquel on rêve lorsqu'on est enfant. C'est plutôt drôle, on ne sait pas exactement où l'aventure va nous mener, en double ? en simple ? en double mixte ? Aujourd'hui je suis heureuse. C'est incroyable ce qui m'arrive!" Ce titre, le premier aussi en Grand chelem remporté par une Canadienne toutes disciplines confondues, pourrait bien décider l'ex-championne des petit As (2006) et de l'Orange Bowl (2009), actuelle 281e mondiale, à faire son choix.

Dabrowski et Bopanna première

Comments
Article suivant: "Roland" à la loupe, J11...
Articles Similaires