En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Murray complète le dernier carré

Par Julien Pichené   le   mercredi 07 juin 2017
A | A | A

Médiocre en début de partie, le numéro 1 mondial, Andy Murray, a rejoint le dernier carré en prenant sa revanche sur Kei Nishikori (2/6 6/1 7/6 6/1), qui l'avait battu en quarts de finale du dernier US Open. Arrivé à Paris dans le flou le plus total, le voilà à une marche d'une nouvelle finale à Roland-Garros. 

Médiocre en début de partie, Andy Murray a terminé la rencontre en cavalier seul. Battu en cinq sets à l'US Open au même stade de la compétition et par le même adversaire, l'Ecossais a donc pris sa revanche pour disputer sa première demi-finale dans un tournoi majeur depuis le dernier Wimbledon, il y a onze mois. 

Lent et las, Murray se laisse taper dessus par Nishikori dans le premier set

Bien en jambes, voire survolté, Kei Nishikori dégaine le premier... et ne laisse pas Andy Murray en placer une. Etrangement amorphe, ne jouant guère plus vite que lors de son triste huitième de finale madrilène contre Borna Coric, l'Ecossais est dépouillé deux fois de son service, à 1-1 puis à 4-2. Bien aidé par les dix fautes directes du numéro 1 mondial, Nishikori classe l'affaire en 36 minutes (6/2) sur une amortie gagnante.

Murray rend la monnaie

Alors qu'on le croyait en train de somnoler, Andy Murray est surpris en train de serrer le poing en tout début de set. Mais il n'a rien de particulier à faire sur la toute première balle de break qu'il obtient dans ce match, à 1-2, puisque c'est le moment que choisit le numéro 9 mondial pour commettre une double faute. Ce deuxième set est à peu de chose près l'envers symétrique du premier, l'Ecossais doublant son break à 4-1, avant de conclure tranquillement sur son service (6/1) en 36 minutes également.

Kei Nishikori

7 points à zéro dans le tie-break du troisième set !

Après une première heure de jeu un peu décevante (près de 40 fautes directes), la rencontre s'équilibre enfin. Du moins jusqu'au tie-break, qui voit le Japonais aligner sept fautes directes en... sept points. Fait rare mais pas unique dans cette quinzaine, Kei Nishikori, l'un des joueurs les plus placides du circuit, en a balancé sa raquette de dépit.

Nishikori n'y est plus dans le quatrième

A l'instar de Marin Cilic ou de Novak Djokovic un peu plus tôt dans la journée, Kei Nishikori lâche complètement prise en fin de rencontre. Il commence pourtant par s'emparer du service d'Andy Murray, mais pour mieux couler à pic ensuite puisqu'il va dès lors gagner seulement 5 des 20 points suivants et finir la rencontre avec un total de 45 fautes directes. Désormais seul sur scène, le finaliste sortant finit la rencontre par un monologue (6/1) et un service gagnant. 

Sorti dès le deuxième tour de l'Open d'Australie et avant les quarts de finale des quatre Masters 1000 disputés en 2017, Andy Murray réalise à Paris son meilleur parcours de la saison dans un tournoi de ce niveau. Comme l'année dernière, il retrouvera vendredi pour une place en finale le Suisse Stan Wawrinka, qu'il avait éliminé en quatre sets il y a douze mois (6/4 6/2 4/6 6/2). 

Andy Murray
Comments
Article suivant: Wawrinka maîtrise Cilic
Articles Similaires