En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Le "trophée international Philippe Chatrier", premier du nom

lundi 05 juin 2017
A | A | A

Dans le cadre du tournoi juniors de Roland-Garros qui a débuté dimanche, la FFT a décidé de lancer le "trophée international Philippe Chatrier".

Inscrit dans le volet international du projet sportif fédéral "Agir et gagner", le trophée international Philippe Chatrier a pour objectif de récompenser financièrement les Fédérations nationales de tennis, en s’appuyant sur les résultats obtenus par leurs joueurs lors de cette épreuve (simple et double).
 
Le tournoi junior (disputé du 4 au 10 juin) permet chaque année de révéler aux yeux du grand public les champions de demain.

Privilégier les fédérations nationales

A travers ce trophée, la FFT souhaite mettre ainsi en avant le travail effectué dans la formation des futurs champions sur terre battue et le renouvellement des générations par les Fédérations nationales. La FFT a en effet souhaité privilégier les Fédérations nationales, qui ne bénéficient pas de revenus directs liés à l’organisation d’un tournoi du Grand chelem, mais qui œuvrent quotidiennement dans la formation des jeunes joueurs. Ainsi, la Fédération britannique de tennis (LTA / Lawn Tennis Association), la Fédération américaine de tennis (USTA / United States Tennis Association) et la Fédération australienne (TA / Tennis Australia) ne participeront pas à ce challenge.

Les Fédérations de 23 nations chez les filles et de 27 pays chez les garçons sont ainsi concernées par ce "trophée international Philippe Chatrier. 

Un million d'euros

Ce trophée sera doté d’un million d’euros, qui sera réparti équitablement entre les garçons et les filles. Les dotations seront alors distribuées aux fédérations en fonction d’un classement final.

Cette initiative innovante et généreuse fait partie intégrante du programme d’aide internationale de la FFT, soutenue par son président Bernard Giudicelli, dans sa volonté de promouvoir et d’inspirer le développement du tennis dans le monde. Cette opération constitue une belle opportunité pour récompenser les nations performantes sur terre battue, surface historique de Roland-Garros et du tennis en France.
 
Dans le cadre de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024, cette récompense incarne parfaitement l’état d’esprit qui inspire la FFT, à savoir l’ouverture et la générosité.

Le saviez-vous ?

Ce trophée porte le nom de Philippe Chatrier, ancien champion de tennis et emblématique président de la FFT de 1973 à 1993, modernisateur du tennis en France, qui a tant fait pour le développement du tennis au niveau mondial et son retour aux Jeux Olympiques. En perpétuant le souvenir de celui qui fut aussi président de la Fédération internationale de 1977 à 1991, la FFT prolonge son action et sa volonté, et transmet son héritage aux générations futures.

Retrouvez l'évolution du classement jour après jour

Trophée international Philippe-Chatrier

Comments
Article suivant: Svitolina l'a échappé belle
Articles Similaires