En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

La reconstruction de "Rafa" en quatre dates... et quatre matchs

Par Amandine Reymond   le   jeudi 01 juin 2017
A | A | A

Après une saison 2015 très difficile au point de vue mental et une saison 2016 perturbée par la blessure au poignet qui l'avait contraint à déclarer forfait avant son troisième tour contre Marcel Granollers à Roland-Garros, Rafael Nadal est sur une pente ascendante et semble de retour à son meilleur niveau... au meilleur des moments. Sur la lancée de ses trois titres sur terre battue (Monte-Carlo, Barcelone et Madrid), une première depuis 2013, le Majorquin semble prêt à conquérir une nouvelle couronne à Roland-Garros. Mais la confiance n'est pas revenue par magie en posant les pieds sur cette terre battue qu'il chérit tant. Depuis le début de la saison, plusieurs matchs ont compté pour que l'Espagnol retrouve ce mental de guerrier qui a fait sa légende. La parole à Toni Nadal et Carlos Moya, ses entraîneurs.

1 - Contre Alexander Zverev au troisième tour de l'Open d'Australie

Acculé, mené deux sets à un par un Zverev inspiré, "Rafa" avait réussi à revenir pour l'emporter en cinq sets. Un match référence selon Carlos Moya. "Quand on a vu le tableau, on savait que ça serait un match important. 'Rafa' s'entraînait bien depuis un moment, il jouait bien, il essayait de changer certaines choses mais ça n'est pas facile de le faire en match, analyse le nouveau coach de l'Espagnol. Ce jour-là, il n'a pas très bien joué mais il a gagné le match. Le fait qu'il ait lutté était important. L'an dernier, il a perdu plusieurs matchs de ce genre, quand il ne jouait pas bien... Réussir à gagner de cette façon a été essentiel. C'est en ce sens que ce match a vraiment constitué un déclic."

Avant cette victoire référence, "Rafa" restait sur trois défaites en Grand chelem au cinquième set (US Open 2015 contre Fabio Fognini, Open d'Australie 2016 contre Fernando Verdasco et US Open 2016 contre Lucas Pouille). Après, il a encore enchaîné un marathon victorieux en demi-finales à Melbourne contre Grigor Dimitrov. Et s'il a buté sur un grand Roger Federer en finale après avoir pourtant compté un break d'avance dans l'ultime manche, l'Espagnol est reparti d'Australie avec la certitude qu'il avait de nouveau les armes pour remporter un Grand chelem, ce qu'il n'a plus réussi à faire depuis Roland-Garros 2014.

2 - Contre Kyle Edmund à Monte-Carlo

Rassuré sur dur, "Rafa" avait la pancarte de favori sur terre battue. Pour son retour sur cette surface à Monte-Carlo, il connaît cependant des débuts laborieux contre le Britannique Kyle Edmund mais la fin de match lui a permis de reprendre confiance en son coup droit et en sa capacité à gagner en jouant mal (6/0 5/7 6/3). "En fin de match, j'ai réussi à changer les choses, analysait "Rafa" après cette victoire. Quand je frappais mon coup droit, il n'était pas capable de se décaler pour frapper en coup droit. C'était très important pour moi." 

Quelques jours plus tard, en dominant son compatriote Albert Ramos (6/1 6/3) en finale, le Majorquin devenait le premier joueur de l'Histoire à remporter dix fois le même tournoi ATP. "C'est un jour très important dans ma carrière, disait-il alors. Je crois que ça arrive juste au bon moment. Le premier tournoi sur terre est toujours un moment de l'année très important pour moi. Gagner ici est un très grand pas en avant pour moi."

"Quand tu gagnes, tu acquiers une très grande confiance, confirmait Toni Nadal. Mais si, par exemple, au premier tour contre Kyle Edmund à Monte-Carlo, Rafael avait perdu cette balle de 2-1 en faveur de son adversaire dans le troisième set, alors là… on n’aurait plus de confiance ! Alors oui, c’est vrai, maintenant, nous en avons beaucoup."

Lire aussi : E-terre-nel Nadal

3 - Contre Fabio Fognini au deuxième tour à Madrid...

Après avoir remporté dans la foulée un dixième titre à Barcelone en battant Dominic Thiem en finale, Rafael Nadal a ensuite connu un début de tournoi compliqué à Madrid contre Fognini. "Je n'ai pas mal joué, j'ai très mal joué, commentait-il alors en conférence de presse. Mais même si j'ai vraiment mal joué mon attitude, elle, a été très bonne. La volonté de gagner était présente. Pendant l'année, il y a toujours des hauts et des bas, des matchs où l'on joue bien et d'autres où l'on joue mal, mais ceux que l'on gagne en jouant mal, comme aujourd'hui, sont très importants. Ils donnent beaucoup de confiance. Mentalement, ça rend plus fort. Je pense que c'est très important. C'est ce qu'il faut retenir d'aujourd'hui. C'est ce que font les très grands joueurs." 

4  - ... puis Novak Djokovic en demies

Et le capital confiance de l'Espagnol a encore augmenté trois jours plus tard, après sa victoire parfaitement maîtrisée contre Novak Djokovic en demies. "Battre quelqu'un comme Djokovic te donne un surplus de confiance. Ça te montre que tu es sur le bon chemin, assurait "Rafa" après ce match. J'étais un peu nerveux en fin de deuxième set car c'était un match important pour moi. J'avais perdu plusieurs fois de suite contre lui et mettre fin à cette série (de 7 défaites consécutives, ndlr) rend forcément nerveux. "

La réaction de Toni Nadal, interrogé à ce sujet, en disait d'ailleurs long sur l'importance de cette victoire pour la confiance de son neveu. "Battre Djokovic est toujours très important, glissait-il avec un sourire espiègle plus parlant que tous les mots. Ce qui compte à la fin, c'est de gagner le tournoi, pas de battre tel ou tel joueur. Mais évidemment, ça compte. Ce n'est pas la même chose de battre le 100e mondial ou l'un des meilleurs joueurs. Et si Djokovic a battu Rafael si souvent ces dernières années, c'est d'abord parce que Novak est un joueur incroyable mais aussi parce que pendant un moment, Rafael n'a pas assez bien joué." Une période qui semble désormais bel et bien révolue.

Comments
Article suivant: Parmentier, les efforts n'ont pas payé
Articles Similaires