En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Nadal réussit son retour sur le Central

Par Julien Pichené   le   mercredi 31 mai 2017
A | A | A

De retour sur "son" court pour la première fois depuis son deuxième tour de l'an passé contre Facundo Bagnis, Rafael Nadal a joué comme à ses grandes heures. Robin Haase a disparu en trois sets (6/1 6/4 6/3). "Son" Central ? Et comment ! "Rafa" est devenu ce jour le champion, hommes et femmes confondus, à s'être produit le plus souvent sur le court Philippe-Chatrier.

En 2010 sur le gazon de Wimbledon, Robin Haase avait contraint Rafael Nadal à déclarer des heures sup' en le poussant au cinquième set. Ça n'a pas vraiment été la même histoire aujourd'hui sur la terre battue de Roland-Garros puisque l'Espagnol n'a laissé que huit jeux au trentenaire néerlandais. Le nonuple vainqueur s'est imposé en trois sets et 1h49 sans avoir eu à sauver la moindre balle de break... Une bonne copie pour le n°4 mondial, une de plus.

On le sait, Robin Haase rejoue à un bon niveau depuis le début de la saison : son succès en février sur Tomas Berdych au tournoi ATP 500 de Dubaï lui a même permis de revenir dans le Top 50. Il l'a souvent confirmé aujourd'hui sur le court Central face au favori numéro uno du tournoi, en distillant notamment 24 coups de patte gagnants. Mais face à un Nadal appliqué et rageur (13 fautes directes pour 33 coups gagnants), un double vainqueur du tournoi de Kitzbühel ne pèse finalement pas plus lourd qu'un Benoît Paire (vainqueur en Autriche en 2011 et 2012, Haase n'a remporté qu'un seul jeu de plus que le Français au premier tour).

Nadal devant Graf !

Il s'agissait de la 74e victoire de Rafael Nadal à Roland-Garros (personne n'a fait mieux) et de son 57e match sur le court Central (idem). Depuis l'an passé, l'Espagnol partageait le record du nombre d'apparitions sur le Central avec la sextuple championne Steffi Graf, dont le compteur restera donc bloqué à 56. Voilà "Rafa" seul en tête, à deux unités devant Roger Federer, douze devant Yannick Noah et treize devant Björn Borg. Nous n'avions évidemment pas besoin de cette stat pour affirmer avec certitude que Nadal est la star ayant le plus profondément marqué l'Histoire du tournoi. Suite de l'aventure vendredi contre le Géorgien Nikoloz Basilashvili. Pour la 58e ?

Lire aussi : Nadal en reconquête
Nadal - Haase 2T : Les temps forts
Comments
Article suivant: Le Smash Perrier : un vol plané depuis le deuxième étage de la Tour Eiffel
Articles Similaires