En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Roland-Garros, cadre parfait de la journée de la gastronomie

Par Estelle Couderc   le   lundi 29 mai 2017
A | A | A

Quel meilleur endroit que Roland-Garros, symbole de qualité et d'exigence, pour mettre à l'honneur la gastronomie  ? Lavazza, fournisseur officiel de Roland-Garros, a réuni tout au long de ce lundi l'ensemble de ses chefs ambassadeurs, pour plusieurs moments forts autour du café et de la gastronomie.

Elle est la première à se lancer en cette journée de la gastronomie. Beatriz Gonzalez a rejoint la dream team des ambassadeurs Lavazza en 2016 et prend depuis un grand plaisir à relever ce défi délicat : marier café et gastronomie. Sa mission du jour était de concocter un petit déjeuner italien. Ce qu'elle a fait avec beaucoup de sérieux, mais aussi de plaisir : "J'ai préparé des buns 'alla genovese' accompagnés d'un jus 'verde', explique la chef. Le petit déjeuner italien est souvent salé, ce que j'adore. J'ai donc pensé à du pesto en gelée sur un buns, recouvert ensuite de jambon de parme et de peccorino. Une fois qu'on a mangé cela, on goûte alors le jus réalisé à base de pomme, céleri, ananas et concombre qui va rafraîchir la bouche, avant de déguster le café."

"Les gens sont très réceptifs à des recettes qui sortent de l'ordinaire"

La consigne donnée aux chefs n'est pas nécessairement d'intégrer le café aux recettes, mais plutôt de créer un véritable lien entre le café et les ingrédients utilisés. Ce qui nécessite une certaine subtilité : "C'est un grand défi pour un chef de maîtriser le café, confirme Beatriz Gonzalez. Il peut très vite apporter trop d'amertume. Il faut savoir utiliser les bons légumes, les bons ingrédients et faire les bons dosages. La première recette que j'ai réalisée était à base de panais et d'anguille fumée. C'est toujours très intéressant, surtout lorsqu'on cuisine le café avec le salé, ce que je préfère car je ne suis pas pâtissière ! Et ça marche ! Les gens sont très réceptifs à ces recettes qui sortent de l'ordinaire. Ils recherchent de nouveaux goûts, de nouvelles aventures pour leur palais. Exactement comme nous, en fait !"

Comments
Article suivant: Gasquet a pris ses marques en douceur
Articles Similaires