En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Gasquet a pris ses marques en douceur

Par Emmanuel Bringuier   le   lundi 29 mai 2017
A | A | A

Richard Gasquet va bien, merci pour lui ! Opéré de l'appendicite cet hiver et gêné par des douleurs au dos au printemps, le Français a réussi son entrée en lice dans cette édition 2017 de Roland-Garros qui avait des allures de point d’interrogation. Des questions balayées d'un revers (à une main) par le Biterrois, vainqueur plutôt serein du Belge Arthur De Greef en 2h10 de match (6/2 3/6 6/1 6/3).

Plutôt épargné par le tirage, le Biterrois avait une belle occasion de réciter ses gammes en douceur contre Arthur De Greef. A 25 ans, le Belge est un habitué du circuit Challenger. Il s'y est d'ailleurs plutôt montré à son aise ces derniers temps, notamment en mai, à Bordeaux, où il a atteint les demi-finales. Mais 102 places d'écart le séparaient de son adversaire, qui a semblé bien affûté, et cette différence de classement s'est ressentie dans le jeu. 

Oh, tout n'a pas été parfait pour "Richie" sur le court Suzanne-Lenglen. Le tricolore a d'ailleurs démarré la première manche en mode diesel, concédant le break rapidement à 1-1. Ce sera le dernier jeu marqué par le Belge dans ce set. Le Français a alors réglé la mire et aligné cinq jeux d'affilée. Dans la deuxième manche, Gasquet, quelque peu attentiste, a laissé le Belge dicter les échanges. Conséquence immédiate : De Greef a pris confiance. Porté par trois aces et 87 % de points gagnés derrière sa première balle, il a égalisé rapidement à une manche partout.

Un vieux briscard de "Roland"

Mais le Français est un "vieux briscard" à Roland-Garros. Sans s'affoler, le quart de finaliste sortant a repris l'ascendant et n'a plus lâché sa proie. Lors de deux derniers sets parfaitement maîtrisés, "Richie" a maîtrisé son adversaire, écœuré par ses variations, et ravi le public de revers croisés dont il a le secret. "Le match n'était pas évident, a estimé Gasquet à la fin du match. Maintenant, je vais essayer de bien me reposer, et tenter d'être prêt pour jeudi".

A l'heure de remettre en jeu un gros matelas de points ATP (360), le Français s'est rassuré sur son état physique - et sur son tennis. Il affrontera au prochain tour le Dominicain Victor Estrella Burgos, avant peut-être une rencontre explosive face à... Gaël Monfils. Mais chaque chose en son temps.

Comments
Article suivant: Mathieu : "Ça va être compliqué de tourner la page"
Articles Similaires