En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Venus Williams : une vingtième et un record !

Par Julien Pichené   le   samedi 27 mai 2017
A | A | A

Alors que le record de la journée la plus chaude sera presque égalé dimanche, pour lancer l'édition 2017 du tournoi, Venus Williams, elle, va battre celui du plus grand nombre de participations au simple dames de Roland-Garros : 20.

Les stars se moquent-elles des stats ? "C'est un truc de journalistes", se défendent parfois les joueurs. Gageons tout de même que Venus Williams n'est pas peu fière de devenir cette année la recordwoman du nombre de participations au simple dames de Roland-Garros. C'est son vingtième ! Chez les dames, personne n'a fait mieux...

Mieux qu'Andrée Varin, la Française qui a joué "Roland" à 50 ans passés

Lorsqu'elle fera son entrée sur le court Suzanne-Lenglen ce dimanche pour affronter la Chinoise Qiang Wang, l'Américaine deviendra en effet la toute première joueuse à pouvoir se targuer d'avoir disputé vingt "Roland" dans le grand tableau. Ce record est un bel événement étant donné que le précédent tenait depuis... 1965. Cette année-là, bien qu'âgée de 51 ans et redescendue 15/3, la Française Andrée Varin s'offrait un dix-neuvième Roland-Garros, trente-deux ans après le premier... malheureusement sanctionné par un double 6/0 infligé d'entrée par la grande Margaret Court.

Pour fêter les 20 ans de son premier match Porte d'Auteuil et ce beau record (qui la voit aussi égaler Fabrice Santoro et François Jauffret, recordmen du nombre de participations aux Internationaux de France chez les hommes), la tête de série numéro 10 de cette édition 2017 peut évidemment voir beaucoup plus loin qu'Andrée Varin. Et ainsi nous laisser le temps de feuilleter l'album souvenirs de ces deux décennies. Naturellement, l'édition 2002 figure en première page. L'année de sa seule et unique finale parisienne (le seul grand titre qui lui manque avec l'Open d'Australie), Venus avait plié devant sa sœur Serena, ce qui a très certainement atténué sa peine. En témoigne d'ailleurs son gag mémorable lors de la remise des prix, lorsqu'elle s'est mêlée à la cohorte de photographes pour immortaliser l'image de sa soeur brandissant le trophée Suzanne-Lenglen.

Top 5 des moments fous

Il y a pile 20 ans, son tout premier match en Grand Chelem sur le court 1

En-dehors de ce dimanche en famille, Venus Williams aura été stoppée quatre fois en quarts de finale à Paris (en 1998 par Martina Hingis, en 2000 par Arantxa Sanchez, en 2004 par Anastasia Myskina et en 2006 par Nicole Vaidisova), où elle n'aura pas connu la même réussite qu'à Londres ou New York. Mais n'oublions pas que c'est ici, précisément sur le court 1, que l'Américaine a joué son tout premier match en Grand chelem.

En ce lundi 26 mai 1997, coiffée de perles blanches et vêtue d'une tenue grise et brillante l'air tout droit sortie d'un film futuriste, Venus Williams avait dominé Naoko Sawamatsu au terme d'une grosse bataille de 2h37. Dans les tribunes, la jeune Serena était là pour l'applaudir. Si nul ne doutait à l'époque que les Williams sisters allaient devenir les reines de la science-fiction (30 titres majeurs à elle deux !), il était difficile d'anticiper une telle longévité. Et ce n'est pas fini ! Comme vous, nous n'avons pas entendu Venus dire qu'il s'agissait de sa dernière apparition à Roland-Garros...

Venus Williams
Comments
Article suivant: Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles
Articles Similaires