En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

RG Lab, bienvenue dans le futur

Par Estelle Couderc   le   samedi 27 mai 2017
A | A | A

Incontournable, le RG Lab offre l'occasion unique de se mettre dans la peau du champion de demain. Renversant !

Pour qui entre dans le RG Lab, la magie opère instantanément. En bas des marches qui mènent à l'espace d'animations, les spectateurs croisent, presque s'en rendre compte, des joueurs, des vrais... Sara Errani, Michaël Llodra, sortent en effet de l'espace cordage, situé dans le prolongement de la zone d'animations. Personne ne les embête. Petits et grands sont trop appliqués à se muer eux-mêmes en champion du futur, finalité du parcours connecté proposé cette année, à travers les animations proposées par la FFT, ainsi que les stands de BNP Paribas, Orange et Babolat.

Tout part des vestiaires, où chacun se doit d'accrocher solidement à son poignet le bracelet connecté, indispensable pour collecter ensuite les souvenirs visuels de cette aventure. Etape suivante : les précieux conseils de "coach Roland", distillés en fonction du niveau de chacun. C'est alors que les choses sérieuses commencent, avec la traversée de la chambre d'appel, point de départ d'une expérience connectée hors norme. A voir ensuite les sourires ravis et la patience des plus petits dans les files d'attente des différentes animations, c'est sûr, le RG Lab a tapé dans le mille.

Téléportation réussie sur le court Philippe-Chatrier

Les parents posent quelques questions, en revanche, pas de problèmes pour les plus jeunes face aux différentes expériences virtuelles proposées. Ils percutent instantanément, comme Louis, qui teste l'Holotennis d'Orange. Le jeune Parisien s'apprête à être "téléporté" virtuellement sur le court Philippe-Chatrier pour un match face à Florian situé, lui... place des Mousquetaires. Coiffés d'un casque d'immersion complète, munis d'une manette se transformant en raquette à l'écran, les deux se livrent à distance un match disputé. Ils se voient, peuvent se parler, entendent l'arbitre et les cris du public comme s'ils étaient "pour de vrai" en train de jouer sur le court. Tout paraît normal à Louis, ravi malgré longues minutes d'attente: "C'est vraiment super, c'est comme si on y était ! Et c'est vraiment impressionnant d'être sur le court central comme les champions !" Cette première mondiale a déjà attiré une certaine Timea Babos, 35e mondiale, venue expérimenter dans la matinée avec son coach ce tennis du futur.

Découvrez le RG Lab !

L'aisance des plus jeunes est la même du côté du Virtual Reality Challenge proposé par BNP Paribas et qui permettra notamment à certains de gagner des places pour la demi-finale de Coupe Davis, disputée en septembre. A quelques pas de là, juste à côté du stand "Nouveau Roland-Garros", ils sont nombreux également à attendre de partir à la découverte du padel. En plein développement, cette nouvelle pratique fait l'unanimité auprès de tous, petits et grands. Et c'est en mode famille, avec sa fille de 5 ans, qu'Anne-Marie fait plus ample connaissance avec ce petit dernier de la planète tennis. "J'ai vraiment aimé, pourtant je ne joue pas très bien au tennis, affirme-t-elle en rigolant. Ça donne envie de s'y mettre pour le plaisir. Je pense que je vais regarder s'il y a moyen de jouer près de chez moi, ça me tente bien !"

Futurs joueurs, futurs cordeurs

Passage sur un vrai court et vraie raquette en main pour marquer des points, autographe sur la caméra tel un vainqueur à la fin de son match, séance de récupération sur les canapés de l'espace RG Live devant la retransmission des matchs du tournoi, photocall en solo ou entre copains : toutes les étapes sont là pour faire rêver et donner envie de prolonger le plaisir.

Babolat offre aux visiteurs l'opportunité d'apprendre à corder une raquette

Mais pour ceux qui préfèrent rester dans l'ombre, Babolat offre la possibilité de se lancer dans le cordage d'une raquette grand format. Cerise sur le gâteau, l'opération se passe certains jours sous la houlette de Jean-Jacques Poupon, 50 ans d'expérience, dont quasiment 30 auprès des équipes de France de Coupe Davis et de Fed Cup... Celui qui a vu passer les raquettes des plus grands a déjà repéré deux éventuelles futures recrues, "deux filles d'une douzaine d'années vraiment impressionnantes". Entre deux conseils, il fait également deviner la longueur de cordage nécessaire à une raquette (12 mètres !).

Il est alors temps pour tous de quitter ce lieu virtuel, comme hors du temps. Pour ceux qui avaient pensé à se munir du bracelet connecté, tous ces souvenirs de leur "vie de champion" pourront être récupérés dès le lendemain via l'application myrolandgarros. Pour que le rêve se prolonge un peu.

Lire aussi : Battle de champions
Comments
Article suivant: Battle de champions !
Articles Similaires