En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles

Par Estelle Couderc   le   samedi 27 mai 2017
A | A | A

Qui n'a pas rêvé un jour de fouler la terre battue de Roland-Garros ? Sur le court 8, des spectateurs chanceux ont eu le privilège de se mettre dans la peau des champions. Impressions.

"C'est sûr maintenant, c'est la plus belle journée de l'année !" Affichant un sourire venu d'ailleurs, Bastien, Nohé et Evan sortent du court 8, où ils viennent de taper des balles pendant une vingtaine de minutes. Les trois garçons, âgés d'une dizaine d'années, ont juste eu à répondre à un quiz sur le tennis. Quatre bonnes réponses plus tard, un tirage instantané leur a offert le précieux sésame pour aller fouler la terre battue, la vraie, celle réservée d'ordinaire aux champions.

"On n'arrêtera pas d'y penser devant la télé"

Tous les heureux gagnants de ce jeu, proposé par la FFT, Babolat et Engie, se relaient au fil de la journée sur ce court 8. A leur arrivée, on leur fournit t-shirt, raquettes et chaussures. Tout est prévu pour faire de ce moment un souvenir inoubliable, qui leur permettra de se vanter – sûrement longtemps – d'avoir, eux aussi, joué sur la terre battue légendaire du tournoi, celle sur laquelle débuteront dès dimanche les matchs officiels du tournoi.

"C'est une vraie surprise, on ne s'y attendait pas et c'est vraiment génial, explique Bastien, tout excité. Quand on regardera la télé, on n'arrêtera pas d'y penser en se disant que nous aussi, on a testé !" Ces trois-là jouent au tennis à Itteville dans l'Essonne. Ils ont écouté les conseils des deux entraîneurs présents et ont décortiqué avec intérêt leurs stats, obtenues à la fin de la séance grâce au bracelet connecté Babolat POP. "On peut voir si notre service est rapide, si nos gestes sont bien fluides, c'est vraiment amusant !", se réjouit encore Bastien. 

Francesca et son papa sur la terre battue du court n°8.

Le privilège n'est pas réservé uniquement aux petits. Les grands, eux aussi, ont le droit de rêver. Cédric et Alexandre, deux trentenaires, affichent la même banane que les plus jeunes. Juste à côté, sur le court 10, Jelena Jankovic vient de débuter son créneau d'entraînement. Des conditions idéales pour n'importe quel amateur de tennis. "Tout est parfait, confie Alexandre, qui a déjà eu l'occasion de disputer un tournoi sur les courts de Jean-Bouin. On avait commencé la journée avec Gaël Monfils, qui s'entraînait sur le court Chatrier. Il était détendu, l'ambiance était bon enfant, ça donnait vraiment envie de jouer. Et on se retrouve là, on a vraiment de la chance ! »

"On prend vraiment son pied !"

"On est comme dans une bulle, poursuit Cédric. C'est un vrai moment de plaisir. On se sent chouchouté ! Au départ, on est un peu tendu, puis on se lâche et on prend vraiment son pied !" Alexandre, détenteur depuis quelques mois du bracelet connecté, est plutôt fier de constater que son service a atteint un "PIQ score" de plus de 7000, "vraiment pas mal" d'après la représentante de Babolat présente sur le court pour donner leurs "stats" aux participants.

La tribune se remplit, les spectateurs vont et viennent, cherchant à savoir qui joue sur le court. Pendant ce temps, Francesca, toute timide, s'avance avec son papa. Les deux sont débutants, ils prennent le même plaisir à entrer sur le court et à écouter les conseils des "coachs" pour bien reprendre la balle ou apprendre le geste de service. Arrive rapidement le moment d'immortaliser d'une photo ce passage sur un lieu qui sera dès demain uniquement dédié aux champions. Francesca a du mal à trouver ses mots, mais ses yeux parlent pour elle : elle rentrera à Villeneuve la Garenne avec des étoiles plein la tête.

Comments
Article suivant: Nadal en reconquête
Articles Similaires