En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Galaxie tennis, une initiation ludique

Par Véronique Bury   le   samedi 27 mai 2017
A | A | A

Sur la place des Mousquetaires, de nombreux enfants sont venus s'initier au tennis sur les trois courts installés pour cette journée qui leur est dédiée. Devant leurs parents, ravis.

Portable à la main, Florence filme sans perdre une image son fils Ruben, quatre ans, qui échange ses premières balles avec Pauline. Il est 11h15 et la place des Mousquetaires s'anime doucement en ce samedi 26 mai, journée des enfants. Entre le court 1 et le court Philippe-Chatrier, trois terrains de dimensions différentes ont été installés, dessinés. Un blanc, un violet, un rouge. Ceux de la Galaxie tennis. "Un programme pédagogique imaginé et mis en place par la Fédération française de tennis et destiné aux enfants de cinq à dix ans", explique Marc, l'un des animateurs du jour.

L'objectif est de proposer aux enfants une initiation au tennis en douceur. C'est à dire "avec des terrains, mais aussi des balles et des raquettes adaptés à leur âge et à leur niveau" , poursuit l'animateur. Un terrain blanc, à partir de cinq ans, où les enfants poussent une grosse balle blanche de 20 cm de diamètre sans avoir à passer la hauteur d'un filet. Un terrain violet, où l'on frappe une balle de la même couleur de 15 cm de diamètre, mais où l'on découvre les premiers rebonds et le franchissement du filet. Et enfin un terrain rouge, avec des balles rouge et jaune de 7,5 cm plus proche de la taille des balles réelles.

"Je crois vraiment qu'on va devoir l'inscrire en club l'année prochaine"

Mila, sept ans, sourit. Heureuse d'avoir pu faire quelques échanges sur le terrain violet. "C'est plus facile avec ces balles violettes", reconnaît-elle. Même sourire timide pour Antoine, six ans. "C'était vraiment bien" , dit-il en haussant les épaules. "Ce qui est chouette pour eux, c'est surtout de pouvoir jouer, ici, à Roland-Garros", sourit le père. Derrière eux, alors que certains enfants se font prendre en photo avec les personnages de la Galaxie tennis, Zoé, Arthur, Lou et Jugo, une file d'enfants et de parents commence à grossir. Ils attendent patiemment leur tour, pour pouvoir, eux aussi, taper dans la balle durant trois ou quatre minutes.

Il est 11h50 et Ruben est déjà de retour sur le court blanc. "On a été voir Rafael Nadal et Lucas Pouille s'entraîner mais il voulait revenir jouer", explique sa maman, ravie d'avoir fait le trajet de Rouen pour faire vivre cette journée spéciale à ces deux enfants. "Cette animation est un bon concept. Et je crois vraiment qu'on va devoir l'inscrire en club l'année prochaine".

Comments
Article suivant: Petra Kvitova et "le premier jour du reste de ma vie"
Articles Similaires