En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Rendez-vous à Roland-Garros : première aux Etats-Unis !

Par Amandine Reymond   le   vendredi 28 avril 2017
A | A | A

"Rendez-vous à Roland-Garros en partenariat avec Longines" a fait pour la première fois escale aux Etats-Unis. Sur les courts en terre battue ocre flambants neufs du Boca West Country Club, situé dans le quartier de Boca Raton à Miami, où étaient exposés, pour l’occasion, les trophées de Roland-Garros, 32 participants (16 filles et 16 garçons) se sont disputés les deux billets pour la phase finale qui aura lieu à Paris les 26 et 27 mai et à l’issue de laquelle les vainqueurs se verront offrir une invitation pour les tableaux juniors de Roland-Garros.

Si vous suivez assidûment le tennis, le nom de Cori Gauff ne vous est peut-être pas étranger : l’an dernier, celle que tout le monde surnomme "Coco" avait déjà fait parler d’elle en remportant l’Orange Bowl dans la catégorie 12 ans, sans même perdre un set. Une performance qu’elle a renouvelée lors de ce premier tournoi "Rendez-vous à Roland-Garros, en partenariat avec Longines" aux Etats-Unis.


Déjà très athlétique, la jeune Américaine qui a fêté ses treize ans le mois dernier et qui n’a pas encore de classement ITF, n’a eu aucun mal à s’adapter à la terre battue ocre, plus lente que la terre battue américaine sur laquelle elle s’entraîne parfois au sein de la New Generation Tennis Academy à Delray Beach, et n’a pas tremblé pour écarter Victoria Flores, de cinq ans son aînée et 107e mondiale juniors, en finale (6/2, 6/1). Au total, elle n'a perdu que 18 jeux en 4 matchs. C'est sa compatriote professionnelle Christina McHale qui lui a remis le trophée.

"C’était plus facile, la balle rebondissait exactement où je voulais et j’étais capable de la frapper partout où je voulais", commentait la jeune joueuse après sa victoire. Très ambitieuse, cette fan de Serena Williams - qu’elle a déjà eu l’occasion de croiser en stage à l’académie Mouratoglou - ne veut pas se contenter de devenir professionnelle : elle rêve "de devenir la plus grande joueuse de tous les temps". En attendant, elle a surtout hâte de venir jouer à Paris. "Ce tournoi est clairement mon favori. Tout était parfaitement organisé et le public était super. Maintenant j’ai hâte de retourner à Paris qui est ma ville préférée. Jouer à Roland-Garros serait incroyable."

Une surface "plus lente et plus glissante que le har-tru"

Si "Coco", qui s’entraîne à Delray Beach, jouait presque à domicile, c’était encore plus le cas pour Michael Heller, le vainqueur chez les garçons. Domicilié à Boca Raton, ce jeune joueur de 16 ans entraîné par son père s’est parfaitement adapté à une surface qu’il découvrait pour dominer tous ses adversaires. "C’était fantastique d’être entouré par toute ma famille et mes amis. C’était la première fois que je jouais sur la terre battue ocre. C’était plus lent et un peu plus glissant que le har-tru mais j’ai aimé et on peut dire que je me suis plutôt bien débrouillé" analysait-il après sa victoire en finale, 6/4 6/3 contre Matthew Tsolakyan (Glendale, Californie). Je suis très excité à l’idée d’aller à Paris. J’y suis déjà allé en vacances mais là ça sera vraiment spécial et je suis ravi de pouvoir disputer cette phase finale", ajoutait-il tandis qu'il prenait la pose pour les photos au côté de Sébastien Grosjean, venu en voisin puisque résident de Boca Raton.

Les trophées de Roland-Garros font du tourisme à Miami

Comments
Article suivant: Roland-Garros 2017 : les entrantes directes du simple dames
Articles Similaires