En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Nadal part à la chasse aux records sur terre avec "Roland" en tête

Par Alexandre Coiquil   le   mardi 18 avril 2017
A | A | A

Au moment d’attaquer sa saison de terre battue, Rafael Nadal, qui briguera un dixième Roland-Garros dans six semaines, se trouve au pied d’une montagne qui pourrait le placer un peu plus haut dans l’histoire du tennis. Voici les records que peut faire tomber le roi de l'ocre sur "sa" surface.

Monaco, Barcelone, Roland-Garros : la folle quête aux trois "Decima"

Gagner neuf fois un même tournoi, c’est unique dans les annales de l’ATP. Et à ce petit jeu, Rafael Nadal est seul triple roi. Roland-Garros, Monte-Carlo, Barcelone : l’Espagnol est le détenteur du plus grand nombre de succès dans un tournoi du Grand chelem (9 succès à Paris entre 2005 et 2014), en Masters 1000 (9 succès à Monaco entre 2005 et 2016) et en ATP 500 (9 succès à Barcelone entre 2005 et 2016). 

Au moment de débuter sa saison sur terre battue après avoir fait l’impasse sur la tournée sud-américaine en février, le Majorquin est donc en quête d’un triplé qui pourrait devenir historique : gagner ses dixièmes titres à Monte-Carlo, Barcelone et Roland-Garros. Dix : un compte rond aussi symbolique que mythique, témoignage de la longévité de son règne sur la plus usante des surfaces.

Des trois, aller chercher la désormais célèbre "Décima" à Roland-Garros, en Grand chelem, aurait évidemment la plus grosse portée. Nadal n’a plus soulevé la coupe des Mousquetaires (et donc de trophée majeur) depuis 2014, soit deux éditions. C’est sa plus grosse période d’attente depuis le début de sa carrière Porte d’Auteuil. Et s’il y a bien un titre qu’il veut reconquérir plus que tout autre, c’est le "French". "Il est prêt à regagner Roland-Garros, qui est son grand objectif" assène son oncle et entraîneur, Toni Nadal.

Rafa sera-t-il aussi gourmand l'an prochain?

Dépasser Vilas et devenir seul détenteur du record de titres sur terre

Faire tomber le record de titres ATP remportés sur terre battue de Guillermo Vilas (49) : c’est l’autre grand défi pour Rafael Nadal lors de cette saison sur ocre. Vainqueur de son 49e titre sur la surface l’année dernière à Barcelone, l’Espagnol était enfin parvenu à égaler l’Argentin, recordman intouchable depuis 1983 et son dernier titre remporté à Kitzbühel face à Henri Leconte, mais sans parvenir à ensuite le dépasser du côté de Madrid, Rome ou Roland-Garros.

Intouchable sur ses terres monégasques et catalanes au début de la saison ocre, Nadal avait en effet marqué le pas ensuite, dominé par Andy Murray à Madrid (demi-finale) et Novak Djokovic à Rome (en quarts), avant un forfait à Roland-Garros la veille de disputer son match du troisième tour face à Marcel Granollers.

Partie remise donc... à 2017 ? S’il gagne un seul tournoi lors de cette saison sur terre battue, Nadal deviendra seul recordman de titres sur la surface dans l'ère Open.

... et pourquoi pas redevenir n°1 mondial d'ici la fin 2017 ?

Auteur de l'un des meilleurs débuts de saison comptables de sa carrière (finales à l'Open d'Australie, Acapulco et Miami), Nadal a retrouvé de la continuité dans ses résultats, en même temps qu'un coup droit plus allongé et plus percutant... et surtout de la confiance en lui. En l'absence de l'homme fort du premier trimestre, Roger Federer, et d'une hiérarchie claire avec les débuts de saison compliqués d'Andy Murray et Novak Djokovic, l'Espagnol va s'avancer en grand favori de la saison sur ocre. Le moment idéal pour aller poser les bases d'un retour au sommet du tennis mondial un peu plus tard dans l'année ?

Retombé 7e mondial cette semaine suite à la perte des 1000 points correspondants à son triomphe à Monte-Carlo l'année dernière (le calendrier est décalé d'une semaine par rapport à 2016), "Rafa" a de quoi voir venir pour cette saison sur ocre où il disputera cinq tournois (Monte-Carlo, Barcelone, Madrid, Rome et Roland-Garros) et devra défendre en tout et pour tout 1130 points. Peu probable, sur sa surface de prédilection, qu'il ne soit pas en mesure de défendre, voire d'améliorer, ce bilan.

L'autre atout du Majorquin dans son éventuelle quête vers les sommets est qu'il n'aura à défendre que 1020 points jusqu'à la fin de la saison au lendemain de Barcelone. Madrid, Rome, Roland-Garros, la saison sur herbe, celle sur dur en Amérique du Nord, la tournée en Asie et la fin de saison en indoor, conjuguées aux missions sauvetages de points d'Andy Murray, Novak Djokovic et dans une autre mesure Stan Wawrinka (qui devra sauver ses 2000 points de l'US Open 2016), pourraient donc lui permettre de viser un retour à la première place mondiale, pour la première fois depuis juillet 2014, quand  Djokovic lui avait repris les commandes du tennis mondial au lendemain de son sacre à Wimbledon. Un pari fou, mais un pari rendu possible dès lors que "Rafa" capitaliserait sur terre comme au bon vieux temps.
Comments
Article suivant: Thiem, Kyrgios, Zverev, Pouille : l'ocre de vérité
Articles Similaires