En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Chine, Inde, Brésil, Japon et Corée du Sud : 7 ans d'échanges

Par Guillaume Willecoq   le   vendredi 30 septembre 2016
A | A | A

"Dès l’an 2000, nous étions parti effectuer un camp d’entraînement en Chine, à destination des meilleurs jeunes du pays. Parmi eux, il y avait une certaine Li Na." Le temps a passé depuis cette visite de cadres de la Direction technique nationale en Chine, au tournant de millénaire. Mais les échanges avec le pays de la championne 2011 de Roland-Garros n’ont cessé de s’intensifier depuis, avant de s’étendre au Brésil, à l’Inde, au Japon et à la Corée du Sud au fil d’accords de coopération visant à y développer le tennis et à promouvoir la terre battue. Chronologie.

2010

Signature de la convention de coopération entre la Fédération française de tennis (FFT) et l’Association chinoise de tennis (CTA). En décembre, Jérémy Botton, directeur général délégué de la FFT, Patrice Hagelauer, alors Directeur technique national, et Bernard Pestre, DTN adjoint en charge du département formation et enseignement, se rendent à Jiangmen, site du centre d’entraînement national pour le sud de la Chine, pour des réunions de travail avec les dirigeants de la CTA et leurs entraîneurs nationaux en vue de développer des partenariats entre les deux structures.

Dans la foulée de la désignation de Rio de Janeiro comme ville hôte des Jeux olympiques d’été de 2016, le service arbitrage de la FFT est sollicité pour aider à former des arbitres brésiliens en vue de l’échéance olympique. Il y aura jusqu’à cinq Brésiliens officiant au cours d’une même édition de Roland-Garros (2016 en l’occurrence).

2011

Le samedi 4 juin, Li Na devient la première Chinoise à remporter un titre du Grand chelem en tennis. Sa finale victorieuse face à Francesca Schiavone devient le match le plus suivi de l’Histoire grâce à la retransmission télévisée du tournoi par la chaîne CCTV, diffuseur – en clair – de longue date de Roland-Garros en Chine, enregistrant un pic à 116 millions de téléspectateurs !

Lire aussi : L'interview "Légendes de Roland-Garros" de Li Na

Li Na : 2011, la Chine s'éveille au tennis

En juillet, Bernard Pestre, Marc Renoult, coordonnateur national de l'enseignement dans le club, et Johan Brun, entraîneur fédéral, se rendent à Canton pour trois semaines d’entraînement et d’échanges auprès d’un groupe de jeunes joueurs chinois et de leurs entraîneurs.

En octobre, Patrice Hagelauer, Bernard Pestre et Jean-Marc Duboscq, entraîneur physique, se rendent à Pékin pour une intervention auprès de jeunes compétiteurs de haut niveau de la tranche 10-14 ans. Pour chaque catégorie d’âge, les contenus portent sur technique et tactique, programme de compétition et entraînement physique.

2012

Première édition de "Roland-Garros dans la ville" en Chine. Le Brésil (2015) et la Corée du sud (2016) suivront par la suite.

Lire aussi : Retour sur "Roland-Garros dans la ville" édition 2016

RG in the city 2016 à Pékin

En juillet, Gilles Bonhème, entraîneur fédéral, part pour un camp d’entraînement à Wuhan, avec les meilleurs 10-14 ans chinois et leurs entraîneurs. Il y officie en tant que tuteur, c’est-à-dire qu’il intervient davantage auprès des entraîneurs que des joueurs eux-mêmes.

2013

A la veille de Roland-Garros, un groupe de jeunes joueurs chinois vient s’initier à la terre battue en France. Ils sont accueillis sur les courts, voisins de Roland-Garros, du TC Boulogne-Billancourt.

A l’automne, 6 ramasseurs de balles de Roland-Garros vont officier lors du tournoi ATP/WTA de Pékin. L’opération sera étendue au tournoi WTA de Wuhan dès l’année suivante.

Lire aussi : Les "ballos" de Roland-Garros s'exportent en Chine

2014

La FFT accueille durant une année entière un entraîneur fédéral japonais, sur demande de la fédération japonaise, désireuse de s'inspirer du modèle de formation français dans le cadre de son programme de développement en vue des Jeux olympiques de Tokyo. Toshihisa Tsuchihashi observe les méthodes de travail de la DTN, le système fédéral, les contenus d’enseignements, découvre les pôles de l’Insep et de Poitiers… Aujourd’hui, il est capitaine de l’équipe japonaise de Fed Cup.

Première édition de l’opération "Rendez-vous à Roland-Garros", en partenariat avec Longines, en Chine pour cette première année. Inde et Brésil (2015), Japon et Corée du Sud (2016) viendront ensuite étendre l’opération à cinq pays.

Lire aussi : Roland-Garros s'exporte dans le monde

Rendez-vous à Roland-Garros : les finales

2015

Les courts en terre battue ocre essaiment grâce aux diverses conventions nouées par la FFT : après la Chine (cinq courts construits à la China Tennis Academy de Nanjing, trois courts en durs transformés en terres battues au centre national de Kangdong, à Shanghai), l’Inde inaugure deux courts en terre battue sur le site de la Delhi lawn tennis association (DLTA).

C'est à un artiste chinois qu'est confiée l'affiche 2015 du tournoi de Roland-Garros : Du Zhenjun.

Du Zhenjun presente laffiche du tournoi 2015

Arnaud Darennes, entraîneur fédéral, anime un camp d’entraînement estival durant quinze jours en Corée du Sud, à Séoul.

En novembre, c’est au tour de Bernard Pestre de se rendre à Séoul pour cinq jours d'interventions sur le thème de la formation d’entraîneurs.

2016

A l’été, Olivier Delaitre part pour un camp d’entraînement en Corée du Sud, à destination d’une demi-douzaine de jeunes joueurs parmi les plus prometteurs du pays.

En octobre, Bruno Slastan, responsable de l’entretien des courts de Roland-Garros, et Gaël Bonnaire, responsable du service Equipement de la FFT, se déplacent en Chine, à Anning, pour former les équipes locales à la maintenance et la remise en état de courts en terre battue. Anning est aujourd’hui le plus gros centre de tennis sur terre battue en Chine et organise notamment un Challenger.

Lire aussi : "Ils font Roland-Garros : Bruno Slastan, responsable de l'entretien des courts"

 Le roi de la Terre Battue – L’éneRGie des coulisses #5

En octobre, accueil du jeune Brésilien Thiago Wild, 16 ans et qui, dans le cadre d’un programme d’accompagnement en tant que sparring des meilleurs "pros" brésiliens, s’entraînera sur les installations du CNE avant de rejoindre Thomaz Bellucci sur les derniers tournois de l’année.

En novembre, Jean-François Blanco, coordonnateur national, et Gaëtan Le Cras, enseignant de ligue, se rendent à Séoul pour une formation d’entraîneurs.

2017

En février, en marge du premier tour de coupe Davis Japon - France, la FFT et son homologue japonaise concluent un accord de coopération visant à favoriser les entraînements communs entre juniors des deux pays. Par ailleurs, les joueurs sélectionnés en équipe nationale japonaise pourront, lors de leurs déplacements en France, accéder aux différentes installations de la FFT, toujours dans l'objectif de développer la "culture terre battue"... comme un certain Kei Nishikori à pu y prendre goût avec le temps.

Kei Nishikori et la terre battue
Comments
Article suivant: Les ramasseurs de balles de Roland-Garros s'exportent en Chine
Articles Similaires