En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Ce qu'il faut savoir sur Karolina Pliskova, nouvelle venue en finale de Grand chelem

Par Guillaume Willecoq   le   jeudi 08 septembre 2016
A | A | A

C’est la petite nouvelle dans le cercle des finalistes en Grand chelem : ce que vous devez savoir sur Karolina Pliskova, 24 ans et joueuse en forme du moment, qui défie Angelique Kerber en finale de l'US Open après avoir battu Serena Williams en demies.

Elle sert bien… très bien, même

435 aces frappés en 2014, deuxième de ce classement derrière Serena Williams ; 517 aces frappés en 2015, première au classement devant Serena ; et déjà 407 au compteur en 2016, encore leader du classement devant Serena : Karolina Pliskova est la seule ces dernières années à challenger la n°1 mondiale au niveau de la qualité d’engagement. Son efficacité au service n'a d'ailleurs pas été le moindre de ses atouts à l'heure d'éliminer ladite Serena Williams en demi-finales de l'US Open, 6/2 7/6, ne perdant qu'une fois son service... sur sa seule balle de break concédée du match ! Elle aura asséné deux fois plus d'aces et/ou services gagnants que l'Américaine (11 contre 6).

Elle a une jumelle qui évolue à haut niveau

Le nom de Pliskova se décline doublement en tennis : il y a Karolina, la droitière, mais aussi Krystina, la gauchère. Nées à quelques minutes d’intervalle le 21 mars 1992 et ayant toutes deux embrassé la carrière du tennis. En juniors, il était difficile de distinguer l’une de l’autre : quand Karolina gagnait l’Open d’Australie 2010, Krystina répondait par un succès à Wimbledon. Chez les pros, elles ont gagné trois tournois ensemble (Linz 2013, Bad Gastein et Hong-Kong 2014), une première pour des jumelles sur le circuit principal. En simple en revanche, la différence existe : Krystina plafonne au 83e rang mondial quand sa sœur se met à viser la consécration en Grand chelem.

Karolina et Krystina à la soirée des joueurs de Roland-Garros 2015 : qui est qui ?

La terre battue est son challenge

Apparue dans le tableau final de Roland-Garros en 2012 (après avoir joué les qualifications l’année précédente et les juniors en 2010), la Tchèque n’a raté aucune édition du tournoi depuis… mais n’a encore jamais dépassé le second tour. Avec sa grande taille (1,86m) et son style de jeu tout entier dédié aux schémas courts, la terre est pour elle un défi. Elle ne s’en cache d’ailleurs pas : "Le déplacement est l’aspect du jeu sur lequel je dois le plus progresser. " Ce qui ne l’empêche pas de compter déjà un titre WTA sur ocre (Prague 2015) ainsi qu’une finale (Nuremberg 2014). Ne doutez pas qu’elle puisse réaliser aussi de grandes choses du côté de Roland-Garros…

Serena peut quand même lui dire merci

En battant Angelique Kerber en finale à Cincinnati, Karolina Pliskova a empêché l’Allemande de déposséder Serena Williams de sa place de n°1 mondiale… et ce, alors que l’Américaine n’était plus qu’à deux semaines d’égaler le record de semaines consécutives passées sur le trône, détenu par une autre Allemande, Steffi Graf (186). Record que Serena Williams a ensuite égalé durant l'US Open. Et si elle ne l'améliorera pas à cause de cette même Pliskova qui, en la battant en demi-finales à New York, permet à Kerber de s'emparer du trône la semaine prochaine, la Sérénissime n'en ajoute pas moins un nouveau record, codétenu donc avec Graf celui-là, à la longue liste de ses accomplissements. Alors, merci qui ?

Elle rejoint un club sélect

Victorieuse de Venus en huitièmes puis de Serena en demies, Pliskova est devenue la 7e joueuse (seulement) à battre les deux sœurs Williams dans un même tournoi. Celles qui y étaient parvenues avant elle ? Que des n°1 mondiales et (presque) que des multi-championnes en Grand chelem : Arantxa Sanchez (Sydney 1998), Steffi Graf (Sydney 1999), Martina Hingis (Open d'Australie 2001), Kim Clijsters (Masters 2002, US Open 2009), Lindsay Davenport (Los Angeles 2004), Justine Henin (US Open 2007) et Jelena Jankovic (Rome 2010). C’est dire à quel point cette victoire sur Serena classe une championne en devenir. Karolina Pliskova reste d'ailleurs sur 5 victoires sur des joueuses du Top 10 en ce faste été américain : Kuznetsova, Muguruza et Kerber à Cincinnati, Venus et Serena à l’US Open. Elle va tenter la passe de six face à - encore - Angelique Kerber. Avec pour enjeu un titre en Grand chelem.

Lire aussi :

Serena Williams, la puissance du symbole

Angelique est aux anges

Comments
Article suivant: Ivan Lendl, l'homme qui murmure à l'oreille d'Andy Murray
Articles Similaires