En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Journée du développement durable à Roland-Garros ce lundi 30 mai

lundi 30 mai 2016
A | A | A

Ce lundi 30 mai est la Journée du Développement durable à Roland-Garros, parrainée par la Fédération française de tennis et ENGIE. Cette journée inaugure la semaine européenne du Développement durable. Une campagne inédite de sensibilisation impliquant les meilleurs joueurs du tournoi sera lancée à cette occasion.

Depuis la signature en 2008 d’une charte d’engagement environnemental avec le ministère en charge du développement durable et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), la Fédération française de tennis (FFT) a inscrit le développement durable au cœur de sa stratégie fédérale. Preuve de cet engagement, Roland-Garros est devenu en 2014 le premier événement sportif français de dimension internationale à être certifié ISO 20121.

Aujourd’hui, la FFT poursuit plus que jamais son engagement, afin que Roland-Garros soit un événement toujours plus responsable, aux côtés d’ENGIE, partenaire "développement durable" du tournoi depuis 2014.
Cette année, de nombreuses actions ont ainsi été à nouveau mises en place :

Réduction de l’impact transport

Afin de réduire son impact environnemental, le tournoi mène depuis 2010 auprès des spectateurs une campagne de promotion des transports les moins polluants qui a eu pour effet :

- Une augmentation (+ 6.2 %) du nombre de personnes (de 54,9 à 61,1 %) venant en transports en commun, en cinq ans.
- Une diminution (- 17,4 %) du public venant en voiture personnelle (de 38 % à 20,6 %) en cinq ans (2,4 personnes en moyenne par véhicule).
- Une augmentation (+ 6,7 %) du nombre de personnes venant en mode de transports doux (à pieds ou à vélo) en cinq ans (de 4,3 % à 11 %).

Roland-Garros met à la disposition de tous les publics du tournoi un site de covoiturage (www.covoiturage.fft.fret) a mis en place un éco-comparateur de transports (http://www.rolandgarros.com/fr_FR/content/stadium_info/ecocomparateur.html) qui permet d'évaluer le mode de transport le moins émetteur en CO2 pour venir à Roland-Garros.

Par ailleurs, pour la deuxième année, le lavage de la flotte officielle de véhicules Peugeot s’effectue grâce un système sans eau. Ce procédé permet de réaliser une économie d’eau significative et de réduire le nombre de kilomètres parcourus pour le lavage des véhicules. Les chauffeurs sont par ailleurs formés à l’éco conduite.

Sensibilisation des publics

Tout au long du tournoi, une campagne de sensibilisation au développement durable est menée auprès du grand public :

- Le clip "Game, Planet and Match" : pour la première fois, les joueurs du tournoi sont impliqués dans la sensibilisation du public de Roland-Garros. C’est avec fair-play et humour que Novak Djokovic, Andy Murray, Victoria Azarenka, Angelique Kerber, Jo-Wilfried Tsonga, Agnieszka Radwanska, Garbine Muguruza, Rafael Nadal, Simona Halep et Kei Nishikori ont participé au clip "Game, Planet and Match", destiné à promouvoir le recyclage et la lutte contre le gaspillage.
Diffusé sur les écrans du stade, les réseaux sociaux et rolandgarros.com, ce clip permet au tournoi de franchir une nouvelle étape dans la sensibilisation des spectateurs et l’implication des différents acteurs, y compris les joueurs.

- Les équipes vertes : depuis 2012, les équipes vertes sillonnent le stade afin de sensibiliser les spectateurs aux gestes écoresponsables. Le recours à des tablettes numériques depuis 2014 et la possibilité pour les spectateurs de participer à un quiz sur le développement durable ont permis de rendre plus ludique cette sensibilisation tout en recensant les attentes du public en la matière.

- Conférence-débat développement durable, le 1er juin 2016 : pour la deuxième année consécutive, la FFT co-organise avec le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports une conférence autour du développement durable et des grands événements sportifs, avec pour thème cette année : "les moyens pour encourager le changement".

- Opération "La solution est dans l’assiette", le 2 juin 2016 : l’opération "La solution est dans l’assiette" sera proposée sur les espaces de restauration gérés par le traiteur Potel et Chabot (Village et Club des Loges). Ce programme de la Fondation Goodplanet de Yann Arthus-Bertrand, a pour vocation de montrer comment concilier plaisir, santé et climat en optant pour une alimentation responsable.

Réduction et valorisation des déchets

- Un système de tri sélectif a été mis en place dès 2010. En 2015, sur les 428 tonnes de déchets produits lors du tournoi, 119 tonnes ont été recyclées.

- Bio-déchets : mis en place en 2015 dans la zone de réception Potel et Chabot, le système de gestion des bio-déchets a permis d’en récupérer près de 10 tonnes. Pour l’édition 2016, le système est élargi aux infrastructures de restauration du tournoi récemment rénovées.

- Des gobelets réutilisables : des Ecocup, qui remplacent les gobelets jetables et consignés pour 1 €, sont systématiquement proposés aux spectateurs. En 2015, ils ont évité la production d’environ deux tonnes de carton.

Energie et biodiversité

AlpEnergie : une énergie 100 % renouvelable à Roland-Garros
Depuis avril 2016, la FFT a contracté pour l’ensemble de ses sites (CNE, Jean-Bouin, Roland-Garros) un contrat d’alimentation en électricité auprès d’ENGIE, d’origine 100 % renouvelable.

Biodiversité : en partenariat avec ENGIE, quatre ruches permanentes ont été installées dans le stade, sur le toit du Club des Loges.

Paris, le 30 mai 2016

La Fédération Française de Tennis

Game Planet and Match
Comments
Article suivant: Shingo Kunieda, l'autre dimension
Articles Similaires