En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Thiem sort vainqueur du duel des étoiles montantes

Par Emmanuel Bringuier   le   samedi 28 mai 2016
A | A | A

C'est "le" jeune qui monte sur terre battue. Une semaine après l'avoir battu en finale du tournoi de Nice, Dominic Thiem a encore pris le meilleur sur Alexander Zverev (6/7 6/3 6/3 6/3) et va découvrir la deuxième semaine à Paris.

Ils en ont probablement conscience : les spectateurs du court Suzanne-Lenglen ont été particulièrement gâtés ce samedi. Le public parisien a pu assister à ce qui s'annonce comme un des grands classiques du jeu des années à venir.

Dominic Thiem, 22 ans, 15e mondial, contre Alexander Zverev, 19 ans, 41e. On n'osera pas encore les comparer au feu et à la glace, mais il y a quelque chose d'extrêmement prometteur entre ces deux-là. Tennistiquement, mais aussi dans le caractère. Alors que l'Autrichien affiche un calme olympien, se permettant juste de discrets lâchers de raquettes quand un revers finit dans les bâches, l'Allemand est plutôt du genre à râler contre la terre entière avant d'expédier une énorme première à 205 km/h.

Dans ce duel d'étoiles montantes, c'est bien lui qui frappe le premier. Durant les 10 premiers jeux du match, les deux joueurs conserveront jalousement leur service. A 5-5, Thiem se procure 6 balles de break. Zverez résiste et se montre le plus solide dans le jeu décisif, qu'il remporte sur un slice en revers trop long de son adversaire (7/6(4)).

Mais Thiem ne cède pas à la panique. Patiemment, il met la main sur le match, se montrant notamment très précis en coup droit. Sa propension à bien lifter et son jeu de jambes en font un redoutable joueur de terre battue. Car si les deux jeunes hommes sont très prometteurs, l'Autrichien est clairement rentré dans une autre dimension ces derniers mois. Il a notamment remporté les tournois de Buenos Aires (battant un certain Rafael Nadal en quarts de finale), Acapulco et Nice (battant... Zverev en finale).

L'Allemand, dont c'était la première apparition dans le tableau principal de Roland-Garros (il avait été éliminé l'an dernier aux deuxième tour des qualifications par Igor Sijsling) montre quelques signes de fébrilité, notamment au service (6 aces mais 5 doubles fautes sur l'ensemble du match).

Une progression constante

En face, Thiem joue comme le solide Top 20 qu'il est devenu et remporte les deux manches suivantes. Agressif en retour, et très solide en fond de court, il inscrit plus de points gagnants (44 contre 26) et commet un peu moins de fautes directes (33 contre 39) que son adversaire.

Le dernier set suivra un schéma similaire : break rapide et gestion solide. A 4-2, Thiem efface une balle de break d'une autoritaire combinaison première extérieur-décalage coup droit. Sur un dernier service gagnant, il remporte la rencontre, avant une chaleureuse accolade entre les deux joueurs au filet.

"On s'est joués plusieurs fois ces dernières semaines, et c'était toujours difficile, a déclaré le 15e mondial après le match. Aujourd'hui, c'était un très bon match. C'est mon premier match sur un des grands court de Roland Garros, et c'était un performance incroyable."

Pour Dominic Thiem, c'est la preuve d'une progression constante. Après avoir buté deux fois au deuxième tour, l'Autrichien atteint les huitièmes de Roland-Garros pour la première fois de sa carrière, la seconde en Grand chelem après l'US Open 2014. Avec le forfait de Rafael Nadal, il rencontrera Marcel Granollers au prochain tour. Nettement plus abordable... avant un possible quart explosif contre Jo-Wilfried Tsonga ?

Lire aussi : A qui le forfait de "Rafa" profite-t-il ?

La balle de match de Thiem contre Zverev
Comments
Article suivant: Svitolina brise le sortilège
Articles Similaires