En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Suarez Navarro fait craquer Cibulkova

Par Amandine Reymond   le   samedi 28 mai 2016
A | A | A

En faisant plier Dominika Cibulkova en trois sets et 2h41 de match, Carla Suarez Navarro s'est qualifiée pour les huitièmes de finale de Roland-Garros pour la quatrième fois de sa carrière après 2008, 2013 et 2014.

En découvrant cette affiche du troisième tour, on s'attendait à un gros combat. Et on n'a pas été déçus. Programmées en première rotation sur le court n°2, Carla Suarez Navarro et Dominika Cibulkova se sont livrées à un énorme bras-de-fer devant des tribunes pleines à craquer.

Après trois breaks en trois jeux, Carla Suarez Navarro était la première à conserver son service pour mener 3-1. On jouait déjà depuis 34 minutes. Et la suite du set restait sur ces bases. Solides en fond de court, les deux joueuses se rendaient coup pour coup tout en alternant avec quelques jolies montées au filet ou amorties masquées. Après 1h12 de jeu, c'est finalement l'Espagnole qui empochait le premier set 6/4.

Mais Dominika Cibulkova ne se laissait pas abattre. Fidèle à sa réputation de marathonienne, la petite Slovaque d'1,61m repartait de plus belle au combat et menait rapidement 4-0 puis 5-2. Plus régulière, elle diminuait son nombre de fautes directes (seulement 9 dans ce set contre 26 au premier) tandis que son adversaire, touchée à la cuisse gauche, baissait un peu d'intensité et de précision (6 coups gagnants pour 17 fautes directes dans le deuxième set). Malgré une légère amélioration du côté de l'Espagnole en fin de manche, c'est bien la récente finaliste du tournoi de Madrid qui revenait à une manche partout en bouclant le deuxième set 6/3 en 48 minutes.

Peut-être un peu fatiguée par les efforts consentis pour recoller, la demi-finaliste de 2009 (qui fut aussi quart de finaliste en 2012) n'arrivait pas à maintenir son effort. Elle commençait à plier face aux attaques répétées de son adversaire, qui en profitait pour la faire courir de plus en plus en décochant ces jolis revers à une main dont elle a le secret dans tous les angles du court. Et c'est d'ailleurs sur un ultime revers gagnant que Carla Suarez Navaro s'imposait finalement 6/4 3/6 6/1 après 2h41 de lutte intense. Pour son quatrième huitième de finale à Roland-Garros, la quart de finaliste 2008 et 2014 affrontera la jeune Yulia Putintseva, expéditive face à Karin Knapp 6/1 6/1.

Lire aussi : Suarez Navarro se facilite la vie

Comments
Article suivant: Thiem sort vainqueur du duel des étoiles montantes
Articles Similaires