En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Roland-Garros engagé contre le gaspillage alimentaire

samedi 28 mai 2016
A | A | A

Pour la quatrième année consécutive, le tournoi de Roland-Garros s’est engagé contre le gaspillage alimentaire. Porte d’Auteuil, les restaurateurs montrent une nouvelle fois l’exemple : les surplus alimentaires en parfait état seront distribués aux plus démunis pendant toute la durée du tournoi.

Parrainée par Gaël Monfils, cette opération solidaire, soutenue par la Fédération française de tennis (FFT) et la Mairie de Paris, est coordonnée par l’association "le Chaînon Manquant", qui a mis en place des circuits courts à l’échelle du Grand Paris.

En 2016, 15 000 repas ont déjà pu être redistribués à des associations venant en aide aux personnes en situation de précarité. Cette opération ne pourrait exister sans la participation active des traiteurs du tournoi, Potel et Chabot et Fauchon, et du restaurateur Sodexo, dont les denrées invendues sont redistribuées.

Cette initiative s’inscrit parfaitement dans le cadre de l’engagement sociétal mené par la FFT depuis plusieurs années déjà, et tout particulièrement par son pôle éducatif, social et solidaire. Cet engagement participe à faire de Roland-Garros, un tournoi responsable.


"J’ai grandi dans un milieu modeste, mes parents ont fait un grand nombre de sacrifices pour que je puisse arriver là où je suis aujourd’hui. Chaque dépense était décomptée, il était donc impensable de ne pas finir son assiette. Lorsqu’on sait combien de personnes en France et dans le monde ne mangent pas à leur faim, on se doit de faire quelque chose. Le développement durable est un enjeu majeur pour le futur de la planète et les générations à venir. Pendant trop longtemps, nous avons produit et consommé sans nous préoccuper des impacts sur l’environnement et la société. Il est important de s’en soucier dès maintenant, chacun à son échelle. Ce n’est pas réservé à quelques personnes, chacun doit y être sensible dans ses actions au quotidien", explique Gaël Monfils, parrain de l’opération pour la troisième année consécutive. 

Lire aussi : Un jour une association, Roland-Garros solidaire.

Comments
Article suivant: Suarez Navarro fait craquer Cibulkova
Articles Similaires