En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Mladenovic a tenu le choc, mais doit s'incliner face à Serena Williams

Par Jean-François Rodriguez   le   samedi 28 mai 2016
A | A | A

Pas d’exploit pour Kristina Mladenovic. Malgré deux sets très solides, la Nordiste s’est inclinée 6/4 7/6 en 2h11 contre Serena Williams, qui affrontera Elina Svitolina (n°18) en huitièmes de finale. Interrompu par la pluie à 6-6 au 2e set, le match s’est conclu en apothéose, avec un jeu décisif remporté 12-10 par la n°1 mondiale.

Pour leur premier duel, Serena Williams et Kristina Mladenovic abordaient forcément ce match du troisième tour dans une optique différente. Pour la n°1 française, ravie et impatiente de se mesurer enfin à ce qui se fait de mieux, c’était l’occasion rêvée de réussir le plus grand exploit de sa carrière dans le plus beau des écrins, en améliorant au passage son meilleur résultat à Roland-Garros. Du côté de la n°1 mondiale, sacrée trois fois à la Porte d’Auteuil (2002, 2013 et 2015) et présente à dix reprises en deuxième semaine, cette rencontre relevait davantage d'une certaine routine. Toutefois, "Kiki" constituait assurément un premier vrai test après deux tours où l'Américaine n’a lâché que cinq jeux.

Ce total, Serena a été tout près de le doubler (à son corps défendant !) dès le premier set de ce match abordé tambour battant par une Kristina Mladenovic littéralement "in the zone". C’est elle qui s’octroie la première balle de break, à 1-1, et c’est encore elle qui emballe le Philippe-Chatrier à 4-4, avec un sublime enchaînement amortie-lob-volée croisée.

Trois balles de break à 4-4

Même si Mladenovic agresse Serena sur chaque service un peu court, elle finit par buter au moment de basculer à 5-4. Elle se procure pourtant trois balles de break et n’hésite pas à prendre sa chance sur les deuxièmes balles, mais elle expédie deux retours dans le filet.

Sur sa chaise, Kristina grimace. Elle pressent peut-être que sa chance est passée et la n°1 mondiale ne se prive pas de lui donner raison. Sur une amortie mal touchée, Serena s’offre trois balles de break (et de set !). Kiki sauve la première au filet, la deuxième d’un ace sur le T, mais pas la troisième, où un retour profond de Serena la pousse à la faute en coup droit. 6/4 pour Serena en 54 minutes.

L’orage gronde sur le Chatrier, mais la pluie se fait attendre. La n°1 mondiale ne lâche quasiment aucun point sur ses engagements, au contraire de la Nordiste, qui efface trois balles de break pour égaliser à 2-2, cinq autres pour revenir à 3-3, puis une dernière pour niveler la marque à 4-4. Elle est clairement en danger avec ses fautes directes (35 au total), mais les sauvetages qu’elle enchaîne, notamment avec un passing croisé rageur sur la 7e balle de break ou un délicieux coup droit long de ligne sur la huitième, semblent renforcer sa confiance.

"Kiki" fait les points et les fautes, "à la Williams"

Ce rythme un rien schizophrène lui permet de forcer le tie-break, mais alors que Williams s’apprête à servir, les vannes du ciel s’ouvrent enfin, déversant une pluie diluvienne. Il est 14h58 et le match est interrompu à 6/4 6-6 au bout d’une heure et 54 minutes.

Deux heures et demie plus tard, le duel reprend avec la même intensité et c’est Mladenovic qui s’offre le premier mini-break (3-0). Elle tiendra cet avantage jusqu'à 5-2. Mais sur une amortie - un coup qu'elle aura énormément utilisé tout au long de la partie - mal touchée, la Française offre la possibilité à Serena de revenir à hauteur (5-5) et de s’arroger une balle de match sur un smash rageur. Serena a la victoire au bout de la raquette mais elle boise un deuxième smash et la balle atterrit en dehors des limites.

 

Un tie-break de folie

Le match s’affole et Mladenovic écarte deux nouvelles balles de match avant de s’offrir une balle de set, écartée par Serena à l’issue d’un échange maousse. La n°1 française effacera encore une cinquième balle de match avant de baisser pavillon sur deux grosses fautes directes en coup droit.

Ce choc a tenu toutes ses promesses, mais c’est la triple championne qui se qualifie pour les huitièmes de finale, où elle affrontera Elina Svitolina (n°18).

Lire aussi : Mladenovic au révélateur Serena

Balle de match de Serena contre Mladenovic
Comments
Article suivant: Jean-Claude Decaux nous a quittés
Articles Similaires