En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Tony Parker : "La victoire de Federer, mon meilleur souvenir à Roland-Garros"

Par Estelle Couderc   le   jeudi 26 mai 2016
A | A | A

Fidèle de Roland-Garros, Tony Parker ne rate aucune édition du tournoi du Grand chelem parisien. Interview balle jaune du plus grand joueur français de balle orange, 4 fois champion NBA et champion d'Europe 2013 avec l'équipe de France.

Vous êtes un fidèle de Roland-Garros. Qu'est-ce qui vous plaît particulièrement ici ?
J'adore le sport évidemment, je viens donc avant tout à Roland-Garros pour le tennis. J'ai un terrain de tennis chez moi. J'adore jouer, c'est le sport que je pratique quand je suis en vacances pour rester en forme. Et bien sûr, il y a l'ambiance, qui est toujours très sympa.

Quel est votre meilleur souvenir de Roland-Garros ?
J'ai surtout des souvenirs depuis que je viens voir les matchs ici. Quand j'étais petit, je regardais comme tout le monde devant ma télé, car c'est vraiment un événement incontournable en France, mais il n'y a pas de souvenir précis m'ayant marqué. En revanche, depuis que je viens ici, c'est sans hésiter 2009. Le jour de la finale plus précisément, quand Roger Federer a gagné contre Robin Soderling. J'étais là pour assister à cette page d'histoire du tennis, Federer remportant le seul Grand chelem qui lui manquait encore et égalant les 14 titres majeurs de Pete Sampras. C'était un grand moment, empli d'émotion. J'étais très heureux pour lui, après l'avoir en plus rencontré lors de l'Euro 2008 de foot, où nous avions assisté à un match ensemble. J'aime beaucoup "Rodge".

Roland-Garros 2009 : Federer enfin !

"C'est très dur de rester au top longtemps, je suis bien placé pour le savoir !"

Quelles qualités appréciez-vous chez lui ?
C'est un athlète sur lequel tout le monde peut vraiment prendre exemple. Son comportement est exemplaire que ce soit sur et en-dehors du terrain. J'admire tous les athlètes, quel que soit leur sport, qui ont de telles carrières, en particulier dans la longévité. C'est très, très dur de rester au top aussi longtemps, à 30 voire 35 ans. Je suis bien placé pour le savoir !

Quelle serait votre finale rêvée cette année à Roland-Garros (entretien réalisé en début de tournoi 2016, ndlr) ?
J'aurais aimé revoir une finale entre Rafael Nadal et Novak Djokovic, le meilleur joueur de terre battue de l'histoire contre le meilleur joueur du moment. Mais malheureusement, ça ne peut pas arriver cette année. Sinon, comme finale de rêve à Roland-Garros, il y aurait aussi "Jo" Tsonga contre Djokovic, mais ils sont également dans le même tableau ! Vu que Roger n'est pas là cette année, disons que ça m'est un peu plus égal (rires).

Pour conclure, quel partenaire choisiriez-vous dans le monde du sport français si vous deviez disputer un double ?
Teddy Riner, sans hésiter ! Teddy, c’est un mur. Je le mets au filet et il n’y a pas une balle qui passe (rires) ! Je suis certain qu’il intimiderait nos adversaires. Avec lui, c’est la victoire assurée.

Comme lui, rêvez-vous également de Paris 2024 ?
Bien sûr, j'essaie d'aider la candidature comme je peux. Moi, de toute façon, je n'y serai pas, car je serai à la retraite. Après, si la future génération pouvait avoir la chance de disputer les Jeux olympiques à domicile, ce serait vraiment une très bonne chose.

Lire aussi : Teddy Riner : "Mon joueur favori ? Rafael Nadal !"

Fast&Zap Tony Parker
Comments
Article suivant: Bautista Agut trop fort pour Mathieu
Articles Similaires