En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Mahut jette l'éponge

Par Amandine Reymond   le   jeudi 26 mai 2016
A | A | A

Alors qu'il venait de céder les deux premiers sets lors du second tour l'opposant à Marcel Granollers, Nicolas Mahut a préféré abandonner, touché au genou. Son entourage indique qu'il s'est blessé lors de la balle de match de son double remporté hier mercredi avec Pierre-Hugues Herbert. 

Tout allait bien jusqu'à mercredi pour Nicolas Mahut à Roland-Garros. Vainqueur de son premier tour en simple face à Ricardas Berankis, l'Angevin s'était également imposé avec son copain Pierre-Hugues Herbert lors de leur premier match de double hier. Mais c'est précisément sur la balle de match de ce double que les problèmes ont commencé pour Nicolas Mahut puisqu'il a ressenti une vive douleur au genou.

Une douleur qui s'est intensifiée dans le premier set de son match contre Marcel Granollers alors qu'il venait de ravir le service de l'Espagnol pour mener 3-2. Strappé au genou gauche, Nicolas Mahut a ensuite concédé six jeux d'affilée pour se retrouver mené 6/3, 2-0. Accrocheur, le Français a serré les dents et tout tenté pour revenir au score mais gêné dans ses déplacements, il n'a pas pu empêcher un Granollers très solide de se détacher deux manches à une. Breaké d'entrée de troisième set, Nicolas Mahut a décidé de jeter l'éponge après 1h25 de souffrance.

Après avoir passé une échographie avec le Docteur Montalvan juste après son match, Nicolas Mahut se voulait plutôt rassurant quant à son deuxième tour du tournoi de double. : "J'ai des calcifications sur un tendon de mon genou gauche depuis que j'ai fait une PRP il y a quelques années. De temps en temps il y en a qui lâchent et ça semble être encore le cas cette fois. C'est plutôt une bonne nouvelle car il semblerait que le tendon soit indemne mais je vais passer une IRM ce soir pour m'en assurer. Ces derniers temps quand ça m'arrive, je récupère en 48h environ. C'est en tout cas ce qui s'était passé à Madrid, donc normalement dans 48 heures cela devrait être bon. Cela ne me traverse en tout cas pas l'esprit de ne pas jouer le double. C'est aussi pour ça que j'ai arrêté tôt. J'aurais dû arrêter plus tôt, mais à Roland-Garros c'est dans la tête. On cogite un peu parce que je ne sais pas si je vais revenir en simple ici. À 34 ans, tu n'as pas envie de sortir de Roland-Garros de cette manière-là. Je pense que j'aurais dû arrêter plus tôt. Je n'ai pas aggravé, dans 48 heures cela devrait être bon, j'espère, je le saurai ce soir."


Lire aussi : Mahut - Herbert : "On s'aime vraiment, tous les deux"

Comments
Article suivant: Tony Parker : "La victoire de Federer, mon meilleur souvenir à Roland-Garros"
Articles Similaires