En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Gasquet a étouffé Bellucci

Par Jen-François Rodriguez   le   lundi 23 mai 2016
A | A | A

Richard Gasquet (n°10) a fait dans le solide. Opposé à un Thomaz Bellucci qui faisait partie des joueurs que les têtes de série préféraient sans doute éviter, le Biterrois a lié l’utile à l’agréable, se qualifiant en trois sets secs (6/1 6/3 6/4) à l’issue d’une prestation très aboutie.

Pas sûr que Richard Gasquet ait goûté le tirage au sort de vendredi dernier. Lors du placement des têtes de série, Marie-José Pérec lui a attribué pour adversaire Thomaz Bellucci, 57e mondial. Si le Brésilien n’a pas réussi une saison de terre battue digne de son standing, avec pour seul résultat remarquable une finale à Quito perdue contre Victor Estrella Burgos, le set qu’il a arraché à Novak Djokovic en huitièmes de finale du Masters 1000 de Rome (avant de s’incliner en trois sets) a marqué les esprits. Autant dire que cela n’avait rien d’un cadeau…

C’est donc avec un vrai soulagement que "Richie" a dû vivre le premier set, remporté 6/1 en 34 petites minutes, notamment grâce aux 15 fautes directes d’un Bellucci mal réveillé. Certes, la belle mécanique biterroise s’est un peu enrayée après cinq jeux de rêve, mais le numéro 12 mondial a su aller au charbon pour mettre ce choc sur de bons rails.

Un combat à trois

Emmitouflé dans une serviette, Sergi Bruguera trouvait dans le jeu de son poulain des raisons de se réchauffer. D’autant que le break allait arriver d’entrée au 2e set pour Gasquet (1-0). Bellucci allait revenir dans la foulée (1-1) mais le deuxième break, concédé dans le huitième jeu (4-3), lui serait fatal.

La manche décisive s’est rapidement muée en un combat à trois entre un Gasquet qui commençait à ressentir les effets de la fatigue, un Bellucci qui ne parvenait pas à prendre totalement le dessus et la nuit qui avançait inéluctablement. Heureusement pour le public du Suzanne-Lenglen, le Biterrois a trouvé les moyens de breaker à 5-3. S’il n’a pas réussi à plier la rencontre sur son service, il a ensuite profité de sa deuxième balle de match pour composter son billet pour le 2e tour de Roland Garros, où il affrontera l’Américain Bjorn Fratangelo.

Lire aussi : Richard Gasquet veut aller plus loin à Roland Garros

1T Gasquet - Bellucci : les temps forts
Comments
Article suivant: Murray se fait une peur bleue... et devra finir mardi
Articles Similaires