En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Roland-Garros 1983 : Noah à la folie

Par Guillaume Willecoq   le   mercredi 18 mai 2016
A | A | A
Top 5 Emotions

Il a aujourd'hui 56 ans et, au cours de ce demi-siècle écoulé, il aura apporté au tennis français la plupart de ses grandes émotions de l'intervalle : deux coupes Davis et une Fed Cup en tant que capitaine, un titre à Roland-Garros en double... et, surtout, bien sûr, une victoire en simple à Roland-Garros. C'était en 1983 : tout en jeu d'attaque et présence au filet, le Français venait à bout de Mats Wilander en finale et faisait chavirer la France. A l'heure d'établir un Top 5 des grandes émotions masculines de l'après-guerre à Roland-Garros, il faut évidemment compter avec "Yan". Joyeux anniversaire !

Comments
Article suivant: Louisa Chirico, attention talent !
Articles Similaires