En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Les forces en présence : Serena Williams

Par Amandine Reymond   le   dimanche 15 mai 2016
A | A | A

A une semaine du "Sunday start" de Roland-Garros, nous vous présentons les principaux favoris du tournoi. On débute avec la n°1 mondiale, Serena Williams.

Ses résultats depuis un an

Victorieuse de 4 des 6 derniers tournois du Grand chelem, Serena Williams compte toujours près de 3000 points d’avance sur sa première poursuivante au classement WTA. Mais sa domination du circuit féminin a été quelque peu mise à mal ces derniers mois. D’abord à l’US Open, où sa quête du Grand chelem calendaire s'est arrêtée à la surprise générale devant l'Italienne Roberta Vinci en demi-finales. Puis en début d’année, quand elle a cédé en finale de l’Open d’Australie face à une Angélique Kerber particulièrement inspirée. Battue en finale à Indian Wells par Victoria Azarenka et en huitièmes de finale à Miami par Svetlana Kuznetsova, l’Américaine, forfait à Madrid, n’a débuté sa saison sur terre qu’à Rome, où elle en a profité pour remporter (enfin !) son premier titre de l'année, le quatrième au total au Foro Italico. Idéalement lancée vers Roland-Garros ?

Son historique à Roland-Garros

C'est à Paris, en 2002, que Serena Williams a remporté son deuxième titre du Grand chelem, et lancé rééellement "l'ère Serena Williams" dans le tennis féminin, s'appropriant dans la foulée les 4 tournois majeurs entre Roland-Garros 2002 et l'Open d'Australie 2003. L'Américaine a pourtant mis du temps à apprivoiser complètement la terre battue et a dû attendre 11 ans pour s’imposer de nouveau Porte d’Auteuil, en 2013, établissant par là-même un record de temps écoulé entre deux victoires à Paris. Elle a confirmé à quel point, l'expérience venant, elle était devenue la meilleure sur terre battue aussi en triomphant une troisième fois à Roland-Garros en 2015, à 33 ans et 8 mois. Ces deux derniers titres lui valent d'occuper les 2e et 3e places sur le podium des joueuses les plus âgées au moment d'un titre à Paris - il ne lui a manqué qu'un mois l'an passé pour détrôner Szusza Kormoczy, lauréate en 1958, à 33 ans et 9 mois.

Ses résultats en 14 participations

Huitièmes / 3e tour / quarts / victoire / demies / quarts / quarts / 3e tour / quarts / quarts / 1er tour / victoire / 2e tour / victoire

Ses victoires marquantes

Mary Pierce (quarts de finale 2002), Jennifer Capriati (demi-finales 2002), Venus Williams (finale 2002), Amélie Mauresmo (quarts de finale 2003), Dinara Safina (huitièmes de finale 2007), Svetlana Kuznetsova (quarts de finale 2013), Sara Errani (demi-finales 2013), Maria Sharapova (finale 2013), Victoria Azarenka (3e tour 2015), Lucie Safarova (finale 2015).

Elles l’ont battue à Roland-Garros

Arantxa Sanchez Vicario (1998), Mary Joe Fernandez (1999), Jennifer Capriati (2001, 2004), Justine Henin (2003, 2007), Katarina Srebotnik (2008), Svetlana Kuznetsova (2009), Samantha Stosur (2010), Virginie Razzano (2012), Garbiñe Muguruza (2014).

Ce que représenterait une victoire pour elle à Roland-Garros 2016

Un quatrième titre à Roland-Garros péserait lourd dans la raquette de la n°1 mondiale. Il ferait d'elle la joueuse la plus âgée à triompher à Paris, lui offrirait une place dans le Top 5 des joueuses les plus titrées dans l'épreuve, à égalité avec la légende américaine Helen Wills et une certaine... Justine Henin, grande rivale de la Sérénissime durant la décennie 2000. Enfin, elle rejoindrait Steffi Graf à la deuxième place des joueuses les plus titrées en simple en Grand chelem (22 titres)... et réaffirmerait du même coup son autorité sur la hiérarchie féminine en même temps qu'elle reprendrait sa course vers le record ultime : les 24 titres majeurs de Margaret Court.

Lire aussi : chez les hommes, la fiche de Novak Djokovic

Conférence de presse Serena Williams / Finale
Comments
Article suivant: Roland-Garros, le plus beau défi d’Andy Murray
Articles Similaires