En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et/ou réaliser des statistiques de visites.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.

Rendez-vous à Roland-Garros : l’Inde ouvre le bal

Par Guillaume Willecoq   le   mercredi 17 février 2016
A | A | A

La troisième édition de "Rendez-vous à Roland-Garros" a débuté avec l’étape indienne, tenue du 9 au 12 février à Delhi. Japon et Corée du Sud viendront cette année porter à 5 le nombre de pays participants à cette compétition qui délivre des wild-cards (une masculine, une féminine) pour le tableau junior de Roland-Garros.

Symboliquement, ils ont donné les premiers coups de raquettes de Roland-Garros 2016, à un petit 7000 kilomètres de la Porte d’Auteuil, sur les installations de la Delhi lawn tennis association (DLTA). C’est là, sur deux courts en terre battue européenne flambants neufs – fruits d’un accord de coopération entre les fédérations françaises et indiennes l’année passée – que les participants indiens ont ouvert le premier chapitre de "Rendez-vous à Roland-Garros", troisième édition de l’opération parrainée par Longines depuis sa création.

Après la Chine en 2014, la Chine, l’Inde et le Brésil en 2015, ils seront cette année cinq pays à prendre part à la compétition, le Japon et la Corée du Sud venant s’ajouter à la liste. A chaque étape son tournoi national ouvert aux 18 ans et moins : les cinq vainqueurs garçons et filles (ainsi que le/la meilleur(e) finaliste malheureux(se) sur la base du classement ITF, afin d’équilibrer la formule de poules) se retrouveront ensuite à Paris les 20 et 21 mai – le samedi de la journée des enfants –, s’y disputer une wild-card pour le tableau junior de Roland-Garros.

A Delhi, sous les yeux de Marion Bartoli, ambassadrice du rendez-vous indien, et tandis que les trophées de simples, coupe des Mousquetaires et coupe Suzanne-Lenglen, arpentaient les lieux iconiques du pays (Jaipur, tombe de Humayun, Alliance française…), la compétition masculine a été remportée par Adil Kalyanpur, 16 ans, et la féminine par Mahak Jain, 14 ans seulement et déjà aux portes du Top 100 au classement international junior (104e).

Sur les traces de Gabriel Decamps et Shuyue Ma

Grâce à leur découverte victorieuse de la terre battue rouge –"une super expérience", s’est enthousiasmé Adil Kalyanpur à l’issue de son succès – les deux jeunes gens se produiront à Paris au mois de mai, avec l’envie de succéder au Brésilien Gabriel Decamps et à la Chinoise Shuyue Ma, lauréats de la compétition en 2015. Aujourd’hui, Decamps, 16 ans, est 40e mondial chez les juniors. Depuis sa participation à Roland-Garros – un tournoi où il avait eu la malchance de tomber au premier tour sur la sensation américaine Taylor Fritz – il a remporté 3 tournois internationaux U18 et a porté son pays jusqu’à la phase finale de la Coupe Davis junior.

Quant à Shuyue Ma, 16 ans également, elle a fait son apparition dans le Top 100 junior en fin de saison dernière. Pour l’un comme pour l’autre, il y avait eu un avant et un après "Rendez-vous à Roland-Garros." Adil Kalyanpur et Mahak Jain espèrent évidemment marcher dans leurs pas… En attendant Paris, ils ont déjà gagné le droit de se frotter au monde professionnel, leur succès sur la route de Roland-Garros leur valant également une wild-card pour le Delhi Open, Challenger ATP "50000$" et ITF féminin "25000$" tenu dans la foulée à New Delhi.

Prochaines étapes :
Japon : du 8 au 11 mars à Tokyo
Chine : du 15 au 18 mars à Shanghaï
Brésil : du 7 au 10 avril à Sao Paulo
Corée du Sud : du 21 au 24 avril à Séoul

Comments
Article suivant: Del Potro, la Tour est toujours debout
Articles Similaires